Organiser des cours de couture sans perdre le fil

Organiser des cours de couture sans perdre le fil

Jusqu’à aujourd’hui, vous avez passé un nom­bre incal­cu­la­ble d’heures der­rière votre machine à coudre ? Vous vous con­sid­érez comme un.e spé­cial­iste de la cou­ture ? Alors quoi de plus sat­is­faisant que de pass­er à l’étape supérieure : trans­met­tre votre savoir aux per­son­nes souhai­tant appren­dre la cou­ture. Avec les bons out­ils, vous pou­vez organ­is­er des cours de cou­ture et en faire une activ­ité à part entière. Suiv­ez ces quelques con­seils et vous serez prêts à vous lancer !

Som­maire

  1. Trou­ver des élèves
  2. Choisir la spé­cial­ité enseignée
  3. Struc­tur­er vos cours de cou­ture
  4. Fix­er les prix de vos cours de cou­ture
  5. Trou­ver le lieu de vos cours

1. Trouver des élèves

Avant de se lancer dans l’organisation de cours de cou­ture, il est pri­mor­dial de se ren­seign­er sur l’existence d’un besoin autour de vous. Si per­son­ne ne s’intéresse à la cou­ture dans votre ville ou aux alen­tours, le pari sem­ble risqué.

Recherchez les cours et écoles de cou­ture exis­tants. Cela indi­quera qu’il y a bien une demande, mais cela voudra aus­si dire qu’il fau­dra vous dif­férenci­er pour attir­er des élèves. Ne vous découragez pas s’il existe des cours déjà bien étab­lis, qui sem­blerait “meilleurs” que les vôtres. Cela reste sub­jec­tif, et vous avez prob­a­ble­ment votre touche per­son­nelle à apporter.

Aucun cours ni école à l’horizon ? Deman­dez autour de vous si cela pour­rait intéress­er des per­son­nes, si quelqu’un s’est déjà plaint de ce manque dans la ville ou la com­mune. Ne vous lancez pas si vous ne trou­vez aucune trace d’intérêt, ou alors com­mencez petit à petit de chez vous, avec un min­i­mum de frais de départ. Consacrez‑y un temps lim­ité, et voyez com­ment l’idée et le pro­jet évolue.

2. Choisir la spécialité enseignée

Cou­ture, broderie, ou les deux, à vous de choisir ce que vous voulez enseign­er. Il paraît per­ti­nent de vous con­cen­tr­er sur quelques tech­niques spé­ci­fiques plutôt que de vous éparpiller. Mieux vaut être très bon dans quelques domaines, que moyen dans tous.

Si vous n’êtes au point avec cer­taines tech­niques de cou­ture ou de broderie, ne les enseignez pas. Il n’y a rien de plus prob­lé­ma­tique que de se retrou­ver sans solu­tion face aux deman­des d’un élève qui attend un min­i­mum de con­nais­sances de votre part. Apprenez avant de trans­met­tre. Vos élèves vous pren­nent en mod­èle, et si vous les décevez, cela aura des réper­cus­sions sur vos cours et leur répu­ta­tion.

Afin d’être par­faite­ment organ­isé, vous pou­vez pré­par­er un type de cours le mar­di, un autre le jeu­di, et un dernier le same­di. Ils s’adresseront à des publics dif­férents et vous per­me­t­tront de vari­er les offres. Avec Weezevent, con­fig­ur­er des séances en moins de temps qu’il n’en faut pour recoudre une chaus­sette trouée.

3. Structurer vos cours de couture

Allez-vous enseign­er à des débu­tants ou à des appren­tis expéri­men­tés ? Vos cours se focalis­eront-ils sur plusieurs pro­jets — deux formes de robes ; trois coupes de t‑shirts — ou sur un thème — coudre une jupe pour les débu­tants — ou sur une tech­nique — coudre une fer­me­ture éclair ?

Il sem­ble préférable d’enseigner des tech­niques ou pro­jets bien spé­ci­fiques, comme une servi­ette en point de croix ou une écharpe au cro­chet, plutôt que de vouloir englober la cou­ture dans son ensem­ble. Plus vos élèves réus­siront à maîtris­er une tech­nique ou un pro­jet, plus ils auront envie de con­tin­uer à appren­dre avec vous.

Le nom­bre de techniques/projets enseignés, de séances, et leur durée, doivent égale­ment être soigneuse­ment réfléchis. C’est aus­si le cas pour le déroulé des séances. Priv­ilégiez les tech­niques dif­fi­ciles en début de cours, lorsque les esprits des élèves sont encore vifs. Ils seront plus récep­tifs à vos con­seils et plus à même de les appli­quer.

Avec des débu­tants, vous devrez com­mencer par les basiques des basiques : com­ment utilis­er une machine à coudre, com­ment coudre en ligne droite, etc.

4. Fixer les prix de vos cours de couture

Au moment de fix­er les prix de vos cours de cou­ture, vous allez choisir à quoi cor­re­spond une unité de prix : une heure, une séance, un jour, un mois, un nom­bre de pro­jets, etc. De nom­breux élé­ments fer­ont vari­er vos prix. Par exem­ple, la com­plex­ité des tech­niques enseignées, la durée d’enseignement, les prix des con­cur­rents, et votre apport en matériel/outils joueront un rôle sig­ni­fi­catif.

Rédi­ger un plan de cours, avec une liste de séances et de techniques/projets. Cela vous don­nera une esti­ma­tion de la com­plex­ité et de la durée de chaque cours de cou­ture.

Peu importe le prix fixé, assurez-vous de col­lecter les mon­tants désirés avant chaque cours. Pour cela, vous pou­vez utilis­er un out­il en ligne très intu­itif et facile d’utilisation : une solu­tion d’inscription en ligne. Cela vous garan­tit de recevoir votre dû en temps voulu. Surtout, les élèves ayant payé leur cours via un site web seront plus motivés à s’y ren­dre, par rap­port à des per­son­nes hési­tantes qui auraient le choix de pay­er sur place ou en ligne.

Choi­sis­sez le taux horaire que vous voulez pra­ti­quer, et mul­ti­pliez-le par le nom­bre d’heures d’enseignement. Divisez-le ensuite par le nom­bre d’élèves, et vous aurez trou­vé votre juste prix.

Ajustez ensuite en fonc­tion de la demande. Si elle est élevé, il est pos­si­ble d’augmenter les prix, et inverse­ment si elle est trop faible. Dans les deux cas, ne faites pas dans la démesure, c’est rarement une bonne solu­tion.

5. Trouver le lieu de vos cours

Selon le nom­bre d’élèves atten­dus, le lieu où se tien­dra vos cours peut vari­er du tout au tout. Dans votre ate­lier si c’est un cours par­ti­c­uli­er, ou dans une grande salle si c’est un cours col­lec­tif, veillez surtout à ne pas y laiss­er tout votre bud­get. Surtout si vous devez louer du matériel spé­ci­fique — machines à coudres, lam­pes, ciseaux, etc. — et/ou acheter des four­ni­tures — tis­sus, fils, rubans, etc. — pour vos élèves.

Générale­ment, tout pro­fesseur com­mence ses cours de cou­ture à la mai­son, avec une pièce spé­ciale­ment trans­for­mée en ate­lier. De toute manière, vous ne le fer­ez pas tout de suite pour l’argent, mais surtout pour la pas­sion. Avec le temps, l’activité peut se révéler rentable mais il fau­dra d’abord pass­er par plusieurs étapes et être déter­miné à pro­pos­er les meilleurs cours à vos élèves. Il sera alors temps de chercher le lieu idéal.

Lancez-vous dès main­tenant avec les bons out­ils, dont notre solu­tion d’inscription tout-en-un. Ses mul­ti­ples fonc­tion­nal­ités, faciles à pren­dre en main, vous don­neront un coup de pouce bien­venu dès le début de votre activ­ité ! Décou­vrez-les en cli­quant sur le bou­ton ci-dessous :

Organ­is­er des cours

Partager cet article