Nos conseils pour organiser un marathon en toute sécurité

Nos conseils pour organiser un marathon en toute sécurité

Les événe­ments de marathon se mul­ti­plient, portés par l’augmentation con­stante du nom­bre d’amateurs de course à pied et de chal­lenge. L’organisation de ce type d’événement, compte tenu de son for­mat intense et par­ti­c­ulière­ment long, requiert un savoir-faire par­ti­c­uli­er. Dans cet arti­cle, nous vous délivrons toutes nos astuces pour réus­sir à organ­is­er votre pre­mier marathon !

Sommaire

  1. Date de l’événement
  2. Lieu du marathon
  3. Ges­tion du budget
  4. Sécu­rité
  5. Organ­i­sa­tion du Jour‑J

1. Date de l’événement

Pour déter­min­er la date du marathon, vous devez pren­dre en compte plusieurs facteurs.

Dans un pre­mier temps, bien sûr, les prévi­sions météorologiques à cette péri­ode. La longue dis­tance à par­courir pen­dant un marathon rend d’autant plus impor­tantes les con­di­tions cli­ma­tiques. Il peut être tout aus­si dif­fi­cile de courir sous une averse con­stante que sous un soleil de plomb. Priv­ilégiez la mi-sai­son, au print­emps ou à l’automne, pour prof­iter d’un temps plus clément.

Ensuite, faîtes le point sur les dif­férents événe­ments à la date envis­agée. Les événe­ments sportifs majeurs, comme les com­péti­tions nationales ou inter­na­tionales, peu­vent remet­tre en ques­tion l’intérêt de vos par­tic­i­pants pour votre événe­ment. Pour attir­er autant de pas­sion­nés que pos­si­ble, essayez de prévoir leurs disponi­bil­ités et fix­ez une date en accordance.

2. Lieu du marathon

Pour pou­voir organ­is­er un marathon réus­si, le lieu de sa tenue ne doit pas être nég­ligé. Vous pou­vez tout à fait décider de le prévoir en milieu rur­al ou urbain, mais il sera tou­jours organ­isé sur une route.

Pour acter la tenue de votre marathon dans la ville souhaitée, il vous faut obtenir les autori­sa­tions néces­saires. Rap­prochez-vous de la munic­i­pal­ité pour for­muler votre demande et obtenir de pré­cieux ren­seigne­ments sur les pos­si­bil­ités s’offrant à vous.

Avant de con­firmer défini­tive­ment le lieu, essayez d’imaginer votre par­cours pour que la course soit aus­si agréable que pos­si­ble, et en évi­tant les obsta­cles impor­tants. Des mon­tées et descentes légères sont accept­a­bles, mais des obsta­cles à escalad­er ou sauter ne doivent pas faire par­tie du pro­gramme. La sécu­rité des coureurs doit être votre pri­or­ité, et la route emprun­tée doit être bien entretenue.

Un fois le par­cours délim­ité, déter­minez com­ment amé­nag­er les points de départ et d’arrivées ain­si que le bal­is­age tout le long du par­cours. Prévoyez égale­ment plusieurs points de rav­i­taille­ments pour les coureurs.

3. Gestion du budget

Plus la dis­tance par­cou­rue est impor­tante, plus votre événe­ment de course à pied néces­sit­era un bud­get impor­tant. Le marathon étant l’une des cours­es les plus longues, prévoyez un bud­get en conséquence.
Con­stru­isez un bud­get prévi­sion­nel en prenant en compte l’ensemble des dépens­es que votre événe­ment engen­dr­era (com­mu­ni­ca­tion, bois­son, encas, récom­pens­es, sig­nalé­tique, bal­is­age, sonorisation…).

a) Sponsors

La qua­si-total­ité des marathons sont financés par des spon­sors. Il s’agit d’entreprises ou d’organismes s’engageant à vous faire des dons en argent, en ser­vice ou en nature, pour pren­dre en charge les besoins liés à votre événement.

Des spon­sors seront plus sus­cep­ti­bles d’ac­cepter de s’engager à vos côtés si vous leur pro­posez un échange de vis­i­bil­ité. Ban­deroles, dra­peaux, good­ies, dos­sards etc., les logos de vos spon­sors peu­vent appa­raître à une mul­ti­tude d’endroits sur votre événe­ment. N’oubliez pas de les men­tion­ner et de les remerci­er lors de vos dif­férentes com­mu­ni­ca­tions (site inter­net, réseaux soci­aux, newslet­ter, fly­ers, affich­es, discours…).

Nous vous recom­man­dons de pro­pos­er dif­férents niveaux de spon­sor­ing pos­si­bles, avec un échange de vis­i­bil­ité plus ou moins impor­tant selon l’investissement.

Pour en savoir plus sur le spon­sor­ing, décou­vrez notre arti­cle com­plet qui vous aidera dans cette démarche.

b) Bénévoles

Pour assur­er l’encadrement de votre marathon sans sol­liciter les ser­vices d’une entre­prise privée, faîtes appel à des bénévoles.
Ils vous seront d’une grande aide pour dis­tribuer les dos­sards, pré­par­er le par­cours, le sécuris­er pen­dant la course, dis­tribuer les rav­i­taille­ment, et vous aider dans toutes les divers­es tâch­es à accom­plir le jour du marathon.

Pour cor­recte­ment engager des bénév­oles pour votre marathon, nous vous con­seil­lons la lec­ture de notre arti­cle “10 étapes à suiv­re pour engager et pilot­er une équipe de bénév­oles”.

c) Billetterie

En plus de l’aide reçue par vos spon­sors, il est com­mun de sol­liciter une par­tic­i­pa­tion finan­cière à l’inscription. La mise en place d’une bil­let­terie en ligne avant l’événement est large­ment plébisc­itée par les organ­isa­teurs de marathons. Cette solu­tion com­porte plusieurs avantages :

  • récolte des frais d’inscription avant l’événement pour financer les dépens­es associées
  • récolte des infor­ma­tions de con­tacts des par­tic­i­pants pour pou­voir leur envoy­er des e‑mailings avant et après l’événement
  • prévi­sion du nom­bre de par­tic­i­pants pour adapter les achats de con­som­ma­bles et récom­pens­es en fonction
  • pos­si­bil­ité de pro­pos­er l’inscription par­mi plusieurs départs grâce au mode séance
  • pro­pos­er des dis­tances plus cour­tes, pour les jeunes ou ceux ne souhai­tant pas s’engager sur une dis­tance de 42,195 kilomètres.
  • récolte des cer­ti­fi­cats de non con­tre-indi­ca­tion à la pra­tique de la course à pied.

4) Sécurité

Courir un marathon est un exer­ci­ce très intense et dif­fi­cile pour le corps. Aus­si, une blessure étant vite arrivée pen­dant ce type d’événement, vous devez met­tre toutes les chances de votre côté pour l’éviter.

a) Balisage :

Tous les points clés de votre par­cours devront être facile­ment iden­ti­fi­ables. Utilisez de la sig­nalé­tique très vis­i­bles pour balis­er l’ensemble de votre parcours.
Met­tez à dis­po­si­tion de tous les par­tic­i­pants une carte faisant men­tion de ces points clés. Imprimez-la en grand for­mat, et placez-la au départ de votre course. Il peut être per­ti­nent de la met­tre en ligne sur votre site inter­net et/ou réseaux soci­aux. Pensez égale­ment à l’envoy­er par e‑mail à tous les inscrits à l’aide d’un out­il d’e‑mailing.

b) Points de ravitaillement

Du fait de la dis­tance à par­courir, de nom­breux points de rav­i­taille­ment doivent être prévus sur le par­cours pour éviter la déshy­drata­tion et le manque d’énergie, pou­vant entraîn­er des blessures.

Prévoyez :

  • un point de rav­i­taille­ment en eau et sucre tous les 2,5 km
  • un point de rav­i­taille­ment com­plet tous les 10 km, avec de l’eau mais égale­ment des fruits (frais et secs), de la pâte d’amande, des gels et bois­sons énergétiques
  • une trousse de pre­miers soins sur l’ensemble des points de ravitaillement

Nous vous recom­man­dons d’avoir une présence médi­cale prête à inter­venir pen­dant toute la durée de votre marathon.

Pour préserv­er l’environnement, pensez à met­tre à dis­po­si­tion de nom­breuses poubelles sur le par­cours. Sen­si­bilisez les bénév­oles au ramas­sage des déchets pen­dant l’événement pour éviter une accu­mu­la­tion impor­tante de déchets au sol, qui pour­rait entraîn­er une chute.

c) Assurance

En tant qu’organisateur, pour vous pro­téger vous et vos par­tic­i­pants, souscrivez à une assur­ance spé­ci­fique pour l’événement, même si votre asso­ci­a­tion est déjà assurée. L’assurance sert pour courvir les dom­mages occa­sion­nés aux lieux, biens et per­son­nes présentes.

5. Organisation du Jour‑J

C’est le grand jour ! Voici quelques points de vig­i­lance pour que tout se déroule de la meilleure façon possible :

a) L’équipe organisatrice

Vous-même et votre équipe devez être les pre­miers sur place, plusieurs heures avant l’arrivée des par­tic­i­pants. Ce temps vous per­me­t­tra de procéder à toutes les instal­la­tions néces­saires (points rav­i­taille­ments, bal­is­age du par­cours, affichages, lignes de départs et d’arrivées…).

Prévoyez de recevoir vos bénév­oles peu de temps après votre arrivée, Vous pour­rez ain­si les briefer, et leur assign­er des mis­sions spé­ci­fiques avant le début de la course.

b) Accueil des athlètes

Lorsque vos par­tic­i­pants arrivent, tout doit être prêt. Accordez leur un accueil digne de l’exploit physique qu’ils s’ap­prê­tent à relever.

Pour une meilleure organ­i­sa­tion de leur arrivée et de leur remise de dos­sards, faites appel à un out­il de con­trôle d’accès. Ce sys­tème, en plus de vous faire gag­n­er du temps, vous per­met d’avoir accès au numéro de dos­sard asso­cié au coureur, et de le leur remet­tre rapidement.
Utilisez des appareils de scan, ou une appli­ca­tion mobile de con­trôle d’accès, pour suiv­re en temps réel le nom­bre de par­tic­i­pants sur place et, par exem­ple, accom­pa­g­n­er des groupes de 25 per­son­nes à une séance d’échauffement avant leur départ.

Informez vos par­tic­i­pants sur le par­cours, les gestes de sécu­rité à adopter, et encour­agez-les à faire bon usage de l’ensemble des points de rav­i­taille­ment pour éviter la déshydratation.

c) Départs

Si vous le souhaitez, organ­isez plusieurs départs en fonc­tion de l’âge des coureurs, mais égale­ment de la dis­tance qu’ils souhait­ent par­courir. Il est pos­si­ble que tous ne courent pas le marathons au com­plet, et offrir la pos­si­bil­ité de s’in­scrire pour une dis­tance moins impor­tante attir­era plus de monde.

En faisant par­tir les coureurs du marathon en pre­miers, suiv­is par les coureurs de dis­tances de plus en plus cour­tes, vous pour­rez remet­tre les récom­pens­es à cha­cun d’entre eux sur le même créneau horaire.

Pour prévoir ces dif­férents départs, pro­posez dif­férents créneaux horaires lors de l’inscription des par­tic­i­pants. Vous pour­rez valid­er défini­tive­ment les inscrip­tions dont le critère d’âge est respec­té, grâce à la mise en place d’un for­mu­laire ren­dant la déc­la­ra­tion de date de nais­sance obligatoire.

d) Remise des récompenses

Les coureurs com­men­cent à franchir la ligne d’arrivée… C’est une belle vic­toire pour eux ! Félicitez-les comme il se doit et annon­cez leur temps au chronomètre.

Ensuite, procédez à la remise des médailles. Vous pou­vez indi­vid­u­alis­er cette étape au fur et à mesure des arrivées, ou décider d’en faire une céré­monie de remise commune.
Quel que soit votre choix, clô­turez l’événement par un dis­cours de félic­i­ta­tions aux coureurs, et de remer­ciements à tous les bénév­oles et spon­sors de l’événement.


L’organisation d’un marathon n’est pas une mince affaire, et vous incombe d’importantes respon­s­abil­ités tant l’épreuve est physique­ment chal­lengeante. Assurez-vous une réus­site en suiv­ant nos conseils !

Pour suiv­re le nom­bre de par­tic­i­pants et récolter leurs frais d’inscriptions, met­tez en place une bil­let­terie en ligne. Cou­plée à un ser­vice de con­trôle d’accès, vous avez toutes les infor­ma­tions néces­saires pour remet­tre rapi­de­ment les dos­sards de chaque coureur à leur arrivée sur le lieu du marathon.

Lancez-vous !

Vous avez besoin d’aide dans l’organisation de votre prochain marathon ? Nos con­seillers sont disponibles pour répon­dre à toutes vos questions.

Nous con­tac­ter

Articles Recommandés

Vous êtes désormais abonné.e à nos newsletters !