Témoignage de Marion, cheffe de projets éco-culturels à la REcyclerie

Témoignage de Marion, cheffe de projets éco-culturels à la REcyclerie

Connais­sez-vous la REcy­cle­rie ? Tiers-lieu d’expérimentation situé sur la petite cein­ture pari­sienne, cette ancienne gare est aujourd’hui un lieu de vie éco-res­pon­sable alliant bar, res­tau­rant, ate­lier, ferme urbaine et encore bien d’autres expé­riences !
La REcy­cle­rie est un pro­jet signé Sinny&Ooko, entre­prise qui a pour but de don­ner ou redon­ner vie à des lieux aty­piques et (ou) aban­don­nés tout en ras­sem­blant dif­fé­rents publics, cultures, thé­ma­tiques.

Nous ren­con­trons aujourd’hui Marion, cheffe de pro­jets éco-cultu­rels de la REcy­cle­rie, uti­li­sa­trice Wee­zevent et super ambas­sa­drice !

Bonjour Marion, peux-tu te présenter ?

Bon­jour, je m’occupe de la coor­di­na­tion des pro­jets éco-cultu­rels au sein de l’un des espaces de Sinny&Ooko : la REcy­cle­rie.
Nous orga­ni­sons de nom­breux évé­ne­ments à la REcy­cle­rie et accueillons beau­coup d’intervenants exté­rieurs à l’occasion d’ateliers, de confé­rences, soi­rées, etc. La plu­part sont gra­tuits et s’adressent à tout le monde.

Quels types d’événements organisez-vous ? Et comment sont choisis les intervenants externes ?

Toutes sortes d’événements : ate­liers pour enfants, des ate­liers de créa­tion, do it your­self, de bri­co­lage ou encore sur le bien-être. Nous pro­po­sons éga­le­ment des ren­contres et des inter­ven­tions sur des thé­ma­tiques liées aux valeurs de la REcy­cle­rie : déve­lop­pe­ment durable, cli­mat, bio­di­ver­si­té, agri­cul­ture urbaine, et puis des visites, des mar­chés, on peut invi­ter des col­lec­tifs à prendre pos­ses­sions des lieux, … c’est très éclec­tique !

Chaque année nous défi­nis­sons une thé­ma­tique. Pour l’année 2018, nous sommes sur le thème “4 sai­sons pour tout chan­ger” avec :

  • L’alimentation res­pon­sable, au prin­temps
  • Un mode de vie durable, cet été
  • Des res­sources mieux gérées, sur cette sai­son d’automne
  • et cet hiver, nous par­le­rons de socié­té col­la­bo­ra­tive

C’est selon ces thé­ma­tiques que nous sélec­tion­nons les inter­ve­nants exté­rieurs, elle sont éga­le­ment décli­nées sur nos ate­liers propres et la carte du res­tau­rant.
On a de nom­breuses demandes entrantes mais nous pas­sons aus­si par une agence pour trou­ver tel ou tel inter­ve­nant. En tout on compte entre 800 à 1 000 évé­ne­ments sur l’année !

Et tous ces événements utilisent Weezevent ? Quelle a été l’impulsion ?

Exac­te­ment, cela fait un peu plus d’un an que nous avons pris la déci­sions d’utiliser uni­que­ment Wee­zevent et de deman­der à tous les inter­ve­nants d’utiliser la solu­tion pour leur pla­te­forme d’inscription ou de billet­te­rie en ligne.

Avant c’était assez arti­sa­nal, chaque inter­ve­nant fai­sait à sa manière, on mul­ti­pliait les inter­lo­cu­teurs et les infor­ma­tions étaient épar­pillées. Avec cette déci­sion, on créé une cohé­rence. A chaque vali­da­tion d’un pro­jet d’un inter­ve­nant, on envoie notre kit de com­mu­ni­ca­tion avec plu­sieurs élé­ments de com­mu­ni­ca­tion, indi­ca­tions et condi­tions dont celle d’utiliser Wee­zevent. Tout le monde est sur la même pla­te­forme, les infor­ma­tions sont ras­sem­blées et on uni­for­mise notre pro­cess, c’est beau­coup plus clair et pra­tique.

Comment avez-vous connu Weezevent ?

Par la Machine du Mou­lin Rouge qui est un lieu de Sinny&Ooko éga­le­ment, ils étaient déjà uti­li­sa­teurs de la solu­tion pour orga­ni­ser leurs évé­ne­ments. Au départ, nous étions sur Wee­zevent seule­ment pour nos évé­ne­ments propres, puis comme je l’expliquais on a sou­hai­té tout ras­sem­bler sur la même pla­te­forme.

Comment est-ce que la solution répond à votre besoin ?

On ren­contre peu ou pas de sou­cis à gérer en auto­no­mie la solu­tion, c’est pra­tique et sur­tout pour notre uti­li­sa­tion, nous avons beau­coup d’événements et des évé­ne­ments récur­rents. On peut faci­le­ment créer et per­son­na­li­ser nos for­mu­laires pour deman­der des pièces jus­ti­fi­ca­tives ou des infor­ma­tions spé­ci­fiques et le tout est cen­tra­li­sé au même endroit.

Le point stra­té­gique et essen­tiel pour nous reste le trai­te­ment et la col­lecte des don­nées, nous récu­pé­rons toutes les infor­ma­tions néces­saires et pou­vons avoir accès à tous les infor­ma­tions deman­dées à un seul endroit, voir la récur­rence de nos publics aus­si. Nous pou­vons faci­le­ment avoir une vue des typo­lo­gies de publics et sur­tout les contac­ter pour par­ler d’événements simi­laires ou des pro­chaines édi­tions, c’est par­fait !

Comment est perçue la solution par les intervenants externes ?

Côté inter­ve­nants externes, nous avons pas vrai­ment de réfrac­taires, l’aspect digi­tal et tech­no qui peut frei­ner cer­tains. Je n’ai pas ren­con­tré d’“imperméables” à la pla­te­forme en elle-même.

Que souhaiteriez-vous avoir en plus comme fonctionnalités/services en plus ?

Jusqu’ici nous n’avons jamais été blo­qués sur l’utilisation, on a tou­jours réus­si à faire ce qu’on vou­lait !

Quel conseils pour autres utilisateurs/organisateurs donneriez-vous ?

Ce type de solu­tion est vrai­ment utile et per­ti­nent pour la ges­tion des don­nées par­ti­cu­liè­re­ment pour des lieux comme le nôtre, je la conseille. Nous avons beau­coup de petits évé­ne­ments et pour cer­tains très récur­rents, les enjeux là-des­sus sont impor­tants !

Mer­ci Marion.


Partager cet article