4 pistes pour rendre votre événement éco-responsable

Le succès d’événements écoresponsables tels que ceux organisés, en France, par EcoTrail ou le festival Terres du Son peuvent servir d’exemples aux organisateurs en tout genre. Assurer un impact positif sur l’environnement, bénéficier d’une image favorable auprès d’un public aujourd’hui plus sensible à la protection de l'environnement, mais aussi auprès des institutions qui valorisent et soutiennent ces démarches, réduire les coûts... Les avantages de « l’éco-responsabilisation » de son événement sont nombreux. Mais comment faire pour le rendre écoresponsable ?
 
Avant toute chose, il est évident que vous ne pourrez pas mettre toutes les actions en place d’un seul coup. Allez-y progressivement, certains postes d’émissions sont plus importants que d’autres. Pour savoir comment prioriser, il pourra vous être utile d’établir en premier lieu un diagnostic environnemental de votre événement. Il vous servira à identifier les axes stratégiques prioritaires de réduction d’émission. C’est par là que le festival Marsatac a commencé, et c’est aujourd’hui un des meilleurs exemples à suivre en terme d’écoresponsabilité.
 

Bien choisir le lieu de votre événement

La première étape dans l’organisation d’un événement écoresponsable est bien sûr le choix du site.

  • Évitez tant que possible les espaces naturels protégés par le conservatoire du patrimoine de la région en question.
  • Ensuite, préférez un lieu à proximité des villes pour limiter les trajets de vos prestataires et participants.
  • Proposez des transports alternatifs à vos participants, les possibilités sont nombreuses : transports en communs, partenariats avec des sociétés de navettes vertes ou hybrides, covoiturage, accès en carrosse (et oui, Terres du Son l’a fait !) … Pensez toutefois à bien communiquer en amont pour encourager ce type de démarche.

Un lieu écoresponsable dispose d’une bonne exposition à la lumière naturelle pour réduire la consommation et rendre possible l’installation de panneaux solaires, d’un accès à l’eau potable contrôlé et à des sanitaires propres pour éviter les transports et installations d’équipements à cet effet.

 

Optimiser l’équipement du site pour réduire la consommation

La consommation en électricité d’un événement est une des principales sources de nuisance environnementale. En choisissant un site disposant au préalable d’un accès à l’électricité, vous réduisez les besoins en groupe électrogènes et ainsi réduisez votre empreinte écologique. Favorisez l’installation d’ampoules basse consommation et de LED pour vos différents espaces.

Pour le catering et la boisson, faites appel à des producteurs locaux et valorisez ainsi les circuits courts. De cette manière vous réduirez le temps de transport des prestataires et mettrez en avant le territoire et le terroir de votre manifestation. Un moyen de réduire l’empreinte écologique et ainsi d’avoir un impact positif sur le territoire, amenant les collectivités locales à soutenir davantage votre projet.

Concernant les sanitaires, les toilettes sèches restent la solution la plus écoresponsable. Faites néanmoins attention à les entretenir régulièrement pendant l’événement afin de faire éviter l’enfer à vos participants.

 

De la communication événementielle à l’éco-communication

Prendre des mesures vertes ne suffit pas, il est impératif de bien communiquer avant, pendant et après l’événement sur celles-ci.
Communiquez régulièrement sur tous les modes de transports alternatifs à disposition des participants : covoiturage, transports en commun… Pourquoi ne pas faire bénéficier de réduction sur les places aux participants éco responsables ? (c'est possible en activant l'option cross-selling sur votre billetterie !).
Toute mesure favorisant l’engagement de vos participants est bonne à prendre !

L’écoresponsabilité de votre événement passe aussi par un choix judicieux des supports de communication. Favoriser les réseaux sociaux, les emails, votre site internet ou une application mobile afin de réduire les supports print.

Si vous tenez toutefois à communiquer en print, veillez à bien choisir des matériaux écoresponsables, à optimiser au maximum leur diffusion et à choisir une charte graphique écoresponsable (police et couleurs nécessitant moins d’encre à l’impression, encre spéciale).
Si vous avez peur des coûts supplémentaires générés, pensez à des partenariats avec des imprimeurs locaux pour encore une fois valoriser l’activité locale. Enfin, évitez de mettre des informations périssables (date, programmation, édition…) sur les supports voués à être réutilisés. Vous économiserez sur vos éditions futures et la planète vous en sera reconnaissante.

Bien communiquer sur votre démarche environnementale, c’est favoriser un bon comportement pendant votre événement avec un public bien sensibilisé.

 

Sensibiliser, éduquer

En plus d'une communication sur vos engagements et actions. Vous pouvez donner l’exemple à vos participants en mettant en place une collecte sélective des déchets bien identifiée, en affectant une « équipe verte » de bénévoles près des espaces de tri pour expliquer et vérifier que le tri est bien respecté ou en distribuant des cendriers de poche à vos participants. Cela pourrait affecter leur comportement au quotidien et peut-être même leur donner de bonnes idées pour l’organisation de leurs futurs événements. Enfin, pensez à inviter des associations qui œuvrent pour la cause environnementale comme partenaires, mettez en place des stands de sensibilisation et communiquez sur les démarches entreprises localement en faveur de l’environnement.

 

Créer un événement adapté à la cause environnementale nécessite peut-être quelques efforts mais 4 axes de réflexion suffisent à optimiser son empreinte écologique. « Écoresponsabiliser » son événement, c’est s’engager auprès des riverains et des acteurs locaux, eux-mêmes écoresponsables, pour préserver leur territoire et sensibiliser à la cause environnementale, votre événement bénéficiera alors d’une image positive. Evidemment, le changement doit se faire progressivement, mais à terme il est à la portée de tous de réduire l’empreinte écologique de son événement, et qui sait, peut être approcher l’impact environnemental 0 à l’instar de festivals comme Marsatac ou encore Les Vieilles Charrues qui n’en sont pas loin.