Les grandes tendances de l’événementiel des 10 dernières années

Les grandes tendances de l’événementiel des 10 dernières années

En 10 ans, on a eu l’occasion de voir des centaines de milliers d’événements ! On en croise parfois des inattendus et avec le temps on observe des tendances que ce soit dans les théma­tiques abordées ou les formats d’événements.

On a tous aperçu l’explosion des événe­ments sportifs, le dévelop­pement des ateliers, des séminaires ou des conven­tions de jeux en ligne. Voici quelques grandes tendances des dix dernières années.

 

LES ATELIERS BIEN-ÊTRE ??‍?

Dans cette catégorie nous prenons en compte tous les types d’ateliers comme cuisine, sport, DIY, … Rares sont ceux qui sont passés à côté de l’effervescence du bien-être au travail, du home-made, de l’attention portée à ce que l’on mange, ce que l’on achète, … cela n’a pas non plus échappé à l’événementiel !Les événe­ments bien-être sont en pleine explosion (cours de yoga, sophro­logie, faire son propre savon, apprendre à tricoter, etc.). Aujourd’hui beaucoup d’événements et ateliers se spécia­lisent sur le “bien-être” ou au moins “parti­cipant au bien-être” comme la relaxation, les ateliers DIY (Do It Yourself), les ateliers de cuisine, de décou­verte d’artisanat etc.

 

LES MANIFESTATIONS SPORTIVES ?

The Color Run, La Parisienne, Mud Day, Famil­lathlon, 20km de Paris : tant d’événements sportifs qui ont vu le jour ces 10 dernières années et qui ont pris de l’importance dans le paysage sportif des villes.Toujours dans une optique de bien-être, les événe­ments sportifs sont devenus incon­tour­nables tant ils sont éclec­tiques et ont des thèmes diffé­rents. Beaucoup de ceux-ci ont vu le jour pour soutenir une cause (Téléthon, course contre le SIDA, La Parisienne), ou sur un tout autre esprit, des courses décalées (Ruée des Fadas, The Color Run, Mud Day). Pour tous les goûts, il est facile d’en trouver un nous corres­pondant et auquel on s’identifie facilement. Même s’il semble difficile de quantifier la montée en puissance de ce phénomène, on observe quand même une explosion des événe­ments sportifs dans chaque ville, chaque région.

 

LES LAN (LOCAL AREA NETWORK) ?

Les LAN, ou conven­tions & compé­ti­tions de jeux vidéo en France, sont en pleine expansion. En 2016, on comptait 465 associa­tions de jeux vidéo, organisant des événe­ments (plus ou moins gros) contre 53 en 2006, soit une augmen­tation de 777% en 10 ans !
A titre d’exemple, la Gamers Assembly, un des plus gros regrou­pe­ments de France, a réuni 21 100 visiteurs et 2009 joueurs et 57 parte­naires en 2017.Un phénomène qui ne risque pas de s’éteindre tout de suite avec la multi­pli­cation de compé­tition, stari­fi­cation de youtu­beurs gaming et le succès de salons comme la Paris Games Week ou des événement autour des univers fantas­tiques comme le Comic Con.

 

LES FESTIVALS ?‍?

Alors oui, les festivals existent depuis bien plus longtemps que le début des années 2000, mais on note un essor de ce type d’événements. En 2015, la SACEM et le CNV recen­saient “1 887 festivals dont 76% payants ou partiel­lement payants, […] soit 30% de la billet­terie du spectacle vivant dans les musiques actuelles.” A titre de compa­raison, ils repré­sen­taient “seulement” 16% de la billet­terie du spectacle vivant dans les musiques actuelles en 2012. Ces chiffres ne parlent toutefois que des festivals de musiques actuelles, mais il convient aussi de prendre en compte tous les festivals de cinéma, de séries, de théâtre, …Il existe une diversité grandis­sante de festivals, pour tous les sujets et dans tous les formats : lieu d’expérimentation de dévelop­pement durable comme Terres du Son ou Ecaus­système, dédié aux passionnés de Jazz dans un cadre tout parti­culier comme le Festival Jazz à Vienne, ou encore mettant en avant les jeunes talents dans un domaine comme le festival Premiers Plans à Angers.

 

LES GALAS ?‍?

Plutôt inattendus, les galas sont pourtant une des tendances depuis 10 ans. En effet, avec la multi­pli­cation du nombre d’écoles de commerce, d’ingénieurs, de commu­ni­cation, les événe­ments ont été multi­pliés. En 2016, on comptait 72% d’augmentation en 11 ans ! De ce fait, toutes les écoles organisent des galas (de fin d’année, associatifs, de charité) et des soirées étudiantes, et font donc partie des organi­sa­teurs et utili­sa­teurs de billet­terie en ligne ou plate­forme d’inscription.Très vite, les écoles se sont mises à utiliser les plate­formes de billet­terie en ligne et invita­tions pour la facilité de sa mise en place, la possi­bilité d’avoir un accès privé, de contrôler le nombre de parti­ci­pants avec certitude. D’ailleurs l’histoire Weezevent a commencé avec des écoles telles que Polytech­nique qui lui a fait confiance dès 2009.

 

LES SALONS ?

Dans la même dynamique des festivals, les salons se sont nettement développés en France, on compta­bilise une hausse de 40% sur les 7 dernières années des manifes­ta­tions types foires, salons profes­sionnels, grands publics ou mixtes.
Il est aujourd’hui essentiel de créer et entre­tenir son réseaux, présenter ses produits ou services, permettre une rencontre avec ses clients, des prospects ou poten­tiels partenaires.De même, beaucoup de salons ont vu le jour sur des thèmes bien spéci­fiques qui n’étaient pas sujet à des exposi­tions auparavant et l’apparition des influen­ceurs dans tous les domaines ont favorisé les salons et donc les rencontres avec leur public. Il n’y a pas un sujet qui n’a pas son salon !

 

Sources :
CNV – Chiffres de la diffusion 2012 et 2016
Statista.com
ojs.asso.fr

Partager cet article