Comment 8 pays d’Europe se préparent à la reprise des événements ?

Comment 8 pays d’Europe se préparent à la reprise des événements ?

Le 17 mars, un pro­jet de loi por­tant sur un pass san­i­taire sera présen­té par la prési­dente de la Com­mis­sion européenne pour per­me­t­tre aux Européens de se déplac­er libre­ment au sein de l’UE. En par­al­lèle, chaque pays d’Europe se pré­pare à sa manière pour rou­vrir ses restau­rants, ses bars et ses lieux cul­turels, événe­men­tiels et sportifs. Voici un aperçu non exhaus­tif de ce que 8 pays préparent.

N.b. — Les lieux cul­turels et fes­ti­vals, bien que ne représen­tant pas tous les types d’événe­ments, con­cen­trent une grande par­tie de l’information car ils sont un bon indi­ca­teur des pro­jets des autorités.

Som­maire

  1. Le Roy­aume-Uni en pôle position
  2. La France pose un cadre strict
  3. L’Espagne mise sur Ibiza
  4. La Suisse en manque de repères
  5. La Bel­gique face à l’incertitude
  6. L’Allemagne assure ses arrières
  7. Les Pays-Bas con­fi­ants pour la fin de l’été
  8. Le Dane­mark va tester le pass sanitaire

1. Le Royaume-Uni en pôle position

Au Roy­aume-Uni, la vac­ci­na­tion a démar­ré tôt dans l’année et pro­gresse à un rythme soutenu. Le gou­verne­ment prévoit donc pour le moment une reprise en 3 phas­es. Les pubs et restau­rants seront d’abord autorisés à rou­vrir le 12 avril, puis ce sera au tour des rassem­ble­ments extérieurs à 30 per­son­nes max­i­mum — et pos­si­ble­ment des con­certs et théâtres — le 17 mai. Enfin, le 21 juin, les night­clubs et fes­ti­vals pour se tenir sans dis­tan­ci­a­tion et avec test à l’entrée. Des ini­tia­tives comme des kits de dépistage à la mai­son ou des tests rapi­des aux entrées sont dévelop­pés pour favoris­er une reprise sécurisée. Quant au pass san­i­taire, l’idée fait son chemin, notam­ment pour les organ­isa­teurs de fes­ti­vals, dont les bil­let­ter­ies explosent déjà.

2. La France pose un cadre strict

Le gou­verne­ment français, par le biais du min­istère de la Cul­ture, a annon­cé le cadre dans lequel les fes­ti­vals d’été pour­ront se tenir en 2021, sans pré­cis­er de dates de début pos­si­ble. Les organ­isa­teurs sont invités à imag­in­er de nou­veaux for­mats en plein air avec dis­tan­ci­a­tion physique, ne pour­ront pas dépass­er une jauge de 5000 par­tic­i­pants en con­fig­u­ra­tion assise, et seront accom­pa­g­nés finan­cière­ment via un fond de 30 mil­lions d’€. Par ailleurs, 2 con­certs-tests en salles sont prévus pour mieux com­pren­dre les mécan­ismes de con­t­a­m­i­na­tions dans des événe­ments clos : l’un à l’Ac­corHo­tels Are­na de Paris, l’autre au Dôme de Mar­seille.

3. L’Espagne mise sur Ibiza

Haut lieu de la fête esti­vale européenne, voire mon­di­ale, Ibiza tra­vaille main dans la main avec le min­istère du tourisme espag­nol pour vac­cin­er sa pop­u­la­tion et trou­ver des solu­tions pour accueil­lir des touristes cet été. Le pays est trib­u­taire du tourisme à Ibiza, et prévoit donc de met­tre en place un pass san­i­taire même si l’UE ne parvient pas à trou­ver un accord sur un pro­jet sim­i­laire. Comme à l’été 2020, il est égale­ment prévu de met­tre en place un cor­ri­dor de voy­age sécurisé avec le Roy­aume-Uni. En par­al­lèle, l’un des plus grands fes­ti­vals d’Europe, Pri­mav­era Sound, a préféré reporter son édi­tion 2021 mal­gré un con­cert-test annon­cé comme réus­si au début de l’année.

4. La Suisse en manque de repères

Chez nos voisins helvètes, le 1er mars a mar­qué une réou­ver­ture “pru­dente et pro­gres­sive” des mag­a­sins, des musées, et de nom­breuses activ­ités en extérieur. Par ailleurs, l’association suisse des organ­isa­teurs pro­fes­sion­nels de con­certs, spec­ta­cles et fes­ti­vals de musique (SMPA) demande dans un appel co-signé par 26 organ­isa­teurs de fes­ti­vals plus de clarté sur les con­di­tions de tenu de leurs événe­ments, notam­ment sur la lim­i­ta­tion de jauge et la dis­tan­ci­a­tion sociale. Surtout, elle veut obtenir des direc­tives claires, des garanties finan­cières et un ajuste­ment des mesures selon les con­textes. De son côté, le Con­seil fédéral lance à par­tir du 15 mars une cam­pagne de dépistage gra­tu­ite et mas­sive afin d’accélérer la “réou­ver­ture de la société”.

5. La Belgique face à l’incertitude

En Bel­gique, le Pre­mier min­istre Alexan­der De Croo a présen­té un pro­jet d’assouplissement des mesures de restric­tions. Il y est prévu que les restau­rants, les bars, les salles de sport et les ciné­mas rou­vrent à par­tir du 1er mai. La sit­u­a­tion san­i­taire étant insta­ble dans le pays, cela pour­rait évoluer dans les semaines à venir. Côté fes­ti­vals, le gou­verne­ment fla­mand débloque 60 mil­lions d’€ pour aider les fes­ti­vals et promet d’annon­cer une déci­sion quant à leur tenue au plus tard à la mi-mars. En Wal­lonie, 6 événe­ments-tests vont être organ­isés à par­tir d’avril.

6. L’Allemagne assure ses arrières

En Alle­magne, les lieux cul­turels (musées, théâtres…) devraient rou­vrir le 22 mars, sous cer­taines con­di­tions. Quant aux événe­ments en plein air, ils pour­raient être autorisés jusqu’à une lim­ite de 50 per­son­nes à par­tir du 5 avril. Le gou­verne­ment fédéral a d’ailleurs créé un fond de 2,5 mil­liards d’€ pour cou­vrir les coûts des événe­ments prévus au sec­ond semes­tre 2021, qui seraient con­traints à annuler en cas de nou­velles restrictions.

7. Les Pays-Bas confiants pour la fin de l’été

Le gou­verne­ment néér­landais prévoit d’autoris­er les fes­ti­vals à par­tir de juil­let 2021. Comme en Alle­magne, un fond d’assurance a été con­sti­tué à hau­teur de 300 mil­lions d’€ pour les événe­ments qui seraient con­traints d’annuler suite à des restric­tions. De nom­breux fes­ti­vals ont lancé leur bil­let­terie. Par­mi eux, cer­tains ont été repoussés à l’automne et affichent déjà com­plets, comme l’Awakenings Fes­ti­val et DGTL Amsterdam.

8. Le Danemark va tester le pass sanitaire

Le gou­verne­ment a annon­cé la mise en place d’un pass san­i­taire au print­emps, qui s’appliquera d’abord aux voy­ages, et si besoin aux événe­ments, mais ce dernier point reste à débat­tre. Quant aux organ­isa­teurs, ils se ques­tion­nent sur le risque de devoir annuler au dernier moment sans plan de secours.

Weezevent, présent dans toute l’Europe (d’autant plus depuis sa fusion avec Play­Pass), pro­pose des solu­tions adap­tées à la reprise des événe­ments, quel que soit les besoins des organ­isa­teurs. Décou­vrez-les sans plus atten­dre en cli­quant sur le bou­ton ci-dessous :

Solu­tions Covid-19

Partager cet article