Organiser un événement de networking pro : discussion avec la CEO d’Axielles.com & d’Assurancielles

Organiser un événement de networking pro : discussion avec la CEO d’Axielles.com & d’Assurancielles

Frédérique Cin­trat est CEO d’Axielles.com, l’appli qui facilite le net­work­ing pro­fes­sion­nel, et d’Assur­an­cielles, courtier en assur­ance pour femmes actives. Elle est égale­ment l’auteure de Com­ment vient l’ambition ? — ed Eyrolles. Nous l’avons inter­rogé sur ce qui l’a amenée à organ­is­er des événe­ments de net­work­ing pro­fes­sion­nel et sur l’utilisation de Weezevent par sa struc­ture.

Bonjour Frédérique, comment en êtes-vous arrivé à créer vos événements de networking professionnel ?

Mon entre­prise, Axielles.com, est d’abord une appli­ca­tion numérique qui facilite le net­work­ing pro­fes­sion­nel. On y retrou­ve un axe gra­tu­it pour le partage d’événement « women in busi­ness », et un axe payant pour les entre­pris­es et les struc­tures qui pren­nent un abon­nement sur la plate­forme afin d’y fédér­er un écosys­tème — que ce soit leurs col­lab­o­ra­teurs, clients, salariés. Ensuite, en tant que récente entre­pre­neure, je me rendais compte que j’avais peu d’occasion de ren­con­tr­er des entre­pre­neurs qui se sont pris des gamelles, qui ont réus­si ou non. Et je me suis dit que je n’étais pas la seule. J’ai donc décidé de faire des événe­ments pro­fes­sion­nels lors desquels un entre­pre­neur répondait à mes ques­tions « sans fil­tre », tout en favorisant le net­work­ing des par­tic­i­pants, dans la cohérence d’Axielles.com.

Qu’est-ce qui vous différencie des autres événements professionnels ?

Notre par­ti-pris, c’est qu’on n’organise pas un spec­ta­cle ou une inter­ven­tion. Les par­tic­i­pants sont impliqués dans l’échange, en petit comité pour favoris­er les inter­ac­tions. Si on ne favorise pas la ren­con­tre, si on n’invite pas les per­son­nes à se présen­ter, elles ne vont pas for­cé­ment le faire — à part les très extraver­tis, mais pas les autres. Et comme je viens du monde des grandes entre­pris­es, je vends égale­ment des événe­ments à des entre­pris­es pour les accul­tur­er à la start­up, mais pas dans le mode zoo comme on le voit sou­vent ; c’est à dire les organ­isa­teurs qui font venir un petit star­tu­per avec ses bas­kets pour lui dire “coucou mon petit jeune, fais ton petit truc… ça y est, vous avez vu une start­up”. Il faut que ce soit con­struc­tif de part et d’autre, qu’on décou­vre l’envers du décor et que cha­cun y trou­ve son intérêt.

Comment choisissez-vous vos intervenants ?

Je fais venir des gens que j’ai ren­con­trés, que je con­nais, pour que la dis­cus­sion soit plus riche et que les par­tic­i­pants puisse vivre une expéri­ence. Ils ont mon­té des entre­pris­es plutôt start­up et ont un peu de bouteille dans leur aven­ture entre­pre­neuri­ale — 3 ou 4 ans. Ils ont eu le temps d’expérimenter des choses, de grandir, éventuelle­ment de faire une lev­ée de fonds et des embauch­es. Ils vont racon­ter ce qu’est l’envers du décor, sans fil­tre. Je fais des con­ver­sa­tions d’entrepreneurs à entre­pre­neurs. Des gens vont venir y assis­ter pour voir autre chose qu’une présen­ta­tion de vente, à savoir un échange sur la vraie his­toire. C’est pour ça que j’ai lancé les ACI Axielles — Ambi­tion Con­nex­ion Inno­va­tion. C’est une façon de créer de l’ouverture, de trou­ver des idées, et surtout de faire des ren­con­tres en tout petit comité — 15 per­son­nes max­i­mum.

Pourquoi avoir sélectionné Weezevent comme solution de billetterie en ligne ?

On a choisi votre solu­tion car c’était la plus pra­tique à met­tre en œuvre pour ma col­lab­o­ra­trice. Ça c’est fait assez naturelle­ment. C’était la plus facile et la plus sim­ple à con­necter sur notre site Word­Press. Elle a aus­si mis en place très sim­ple­ment les modal­ités de paiement. Tout ça sans avoir besoin de développeur.

Avez-vous personnalisé certains paramètres de votre événement ?

Oui, on avait par exem­ple mis en place des codes de réduc­tion ou de la gra­tu­ité. Ça a été plutôt sim­ple à met­tre en place. Et ensuite pour les for­mu­laires on ne demandait que les essen­tiels : nom, prénom, e‑mail, fonc­tion et entre­prise. C’est le besoin qu’on a pour ce type d’événement, et aus­si la con­fir­ma­tion d’achat pour les par­tic­i­pants.

Quelle est la fonctionnalité qui fait la différence lorsque vous utilisez la plateforme ?

Le sys­tème de paiement est sim­ple et clair sur les vire­ments entre nous et Weezevent. Pour mon rôle, la par­tie compt­able, c’est très pra­tique. C’est aus­si facile pour réim­primer des fac­tures. En par­al­lèle, il est arrivé que je créé un évène­ment par moi-même, et n’étant pas une grande “geek”, ça a quand même été assez intu­itif. Je n’ai pas eu à me pos­er trop de ques­tions pour que ça fonc­tionne.

Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Je tra­vaille pro­fes­sion­nelle­ment dans le développe­ment du net­work­ing et j’ai bâti mon méti­er sur le fonc­tion­nement en réseau qui passe par les ren­con­tres, il me paraît donc indis­pens­able de se ren­dre dans des événe­ments pro­fes­sion­nels. Et quand on les organ­ise, on est très con­tents d’avoir des out­ils con­vivi­aux comme Weezevent, qui nous per­me­t­tent de se sim­pli­fi­er la ges­tion et de se con­cen­tr­er sur l’événe­ment à pro­pre­ment dit.

Merci Frédérique !

Pour organ­is­er des événe­ments pro­fes­sion­nels aus­si réus­sis que ceux de Frédérique, décou­vrez tous les avan­tages de Weezevent en cli­quant sur le bou­ton ci-dessous :

En savoir plus

Partager cet article