Interview de Franck Gérard, directeur commercial adjoint du club de football de l’En Avant de Guingamp

Interview de Franck Gérard, directeur commercial adjoint du club de football de l’En Avant de Guingamp

Chaque mois, nous con­tac­tons l’un de nos nom­breux clients pour vous faire part de leur expéri­ence et de l’u­til­i­sa­tion qu’ils ont de nos dif­férents ser­vices. Retrou­vez ce mois-ci l’in­ter­view de Franck Gérard, directeur com­mer­cial adjoint du club de foot­ball de l’En Avant de Guingamp.

Weezevent : Pou­vez-vous vous présen­ter briève­ment à nos lecteurs ?

Franck Gérard : Je suis Franck Gérard, directeur com­mer­cial adjoint du club de l’En avant Guingamp, salarié au club depuis main­tenant 15 ans. Cela fait cinq ans que nous évolu­ons de manière con­tin­ue en Ligue 1. Depuis sa créa­tion, l’EAG attaque sa onz­ième sai­son dans l’élite du foot­ball français.

W : Pou­vez-vous nous par­ler du club de foot­ball pour lequel vous tra­vaillez, l’En-Avant de Guingamp ? 

F.G. : C’est un club famil­ial qui a été créé en 1912 et qui compte aujour­d’hui plus de 140 action­naires. Au-delà des saisons que nous avons passé dans l’élite, notre club est surtout con­nu pour ses épopées en coupe de France notam­ment. Le club a d’ailleurs gag­né deux coupes de France en 2009 et 2014. Nous avons par ailleurs par­ticipé à l’Eu­ropa League lors de la sai­son 2014 / 2015  où nous avons dis­puté un seiz­ième de finale con­tre le club du Dynamo Kiev.

L'équipe guingampaise lors de la victoire en coupe de France 2014
L’équipe guingam­paise lors de la vic­toire en coupe de France 2014

 

W : Vous avez décidé d’adopter notre solu­tion de paiement dématéri­al­isé (dite “cash­less”) au sein de votre stade ! Pou­vez-vous nous en par­ler ? Depuis quand et pourquoi l’avez-vous adop­tée ? 

F.G. : Nous avons adop­té votre solu­tion de paiement dématéri­al­isé dite cash­less depuis le mois d’Août 2016. Nous avons décidé de lui don­ner le nom Gwengam­pezh puisque Gwengam sig­ni­fie Guingamp en bre­ton et Pezh est la tra­duc­tion d’ar­gent. Le lien était donc tout trou­vé ! Nous avons décou­vert ce sys­tème chez nos amis organ­isa­teurs du fes­ti­val des Vieilles Char­rues. Nous trou­vions le procédé par­ti­c­ulière­ment intéres­sant ; c’est pourquoi nous avons décidé d’être le pre­mier club de Ligue 1 à l’adopter puisque selon nous, tous les stades de foot­ball, de rug­by et de manière plus générale les con­certs seront à l’avenir équipés de cette tech­nolo­gie.

La carte cashless Dwengampezh
La carte cash­less Gwengam­pezh

 

W : Un club de foot­ball a la par­tic­u­lar­ité d’avoir dif­férentes typolo­gies de pub­lic : les abon­nés ; les spec­ta­teurs occa­sion­nels ; les spec­ta­teurs advers­es. Le dis­posi­tif est-il le même pour tous ? 

F.G. : Les abon­nés ont directe­ment leur puce inté­grée dans leur carte. Il leur suf­fit donc de recharg­er leur carte d’abon­né aux ban­ques qui se situent der­rière chaque tri­bune les soirs de match ; directe­ment sur le site de l’En Avant de Guingamp ou alors en bou­tique. Pour les autres spec­ta­teurs, au niveau du grand pub­lic, il est pos­si­ble de pren­dre une carte en bou­tique ou dans les ban­ques les soirs de match. Il faut savoir que cette carte est réu­til­is­able tout au long de l’an­née et qu’il est égale­ment pos­si­ble de se faire rem­bours­er pour les spec­ta­teurs n’ayant pas dépen­sé l’in­té­gral­ité de leur argent. Il n’y a en revanche pas de sys­tème cash­less prévu pour les VIP puisqu’ils béné­fi­cient d’un open bar tout au long du match.

Une banque cashless au stade du Roudourou
Une banque cash­less au stade du Roudourou
Le stade du roudourou
Le stade du roudourou

 

W : Com­ment le pub­lic a‑t-il inté­gré le pas­sage au sys­tème cash­less ? Les sup­port­ers de l’EAG ont-ils été sat­is­faits ? 

F.G. : Comme lors de tout change­ment ; il y a des per­son­nes pour et des per­son­nes con­tre ! De manière générale, nous pou­vons dire que les sup­port­ers de l’En Avant de Guingamp sont sat­is­faits par cette nou­velle tech­nolo­gie. Il s’ag­it tout de même d’une révo­lu­tion directe dans notre stade du Roudourou où notre pub­lic est majori­taire­ment com­posé de per­son­nes seniors ; au con­traire d’autres clubs ; ce qui implique un proces­sus d’adap­ta­tion par­fois un peu plus long. Nous sommes cepen­dant per­suadés que tout va ren­tr­er dans l’or­dre d’i­ci quelques matchs et que tout le monde sera amené à pren­dre du plaisir avec ce nou­veau sys­tème de paiement !

W : Une fois en pos­ses­sion de sa carte cash­less, le spec­ta­teur a la pos­si­bil­ité de créditer son compte en ligne pour ne pas avoir à pass­er “en banque” sur place afin de gag­n­er beau­coup de temps. Après qua­tre matchs à domi­cile, quel est le taux de charge­ment en ligne ? En êtes-vous sat­is­fait ?

F.G. : Ils peu­vent en effet recharg­er leur carte avant de se ren­dre au stade par l’in­ter­mé­di­aire de nos ban­ques, nos bou­tiques ou notre site inter­net. Et nous avons pu con­stater une mon­tée en puis­sance pro­gres­sive au niveau des recharge­ments en ligne mais égale­ment au niveau des ventes lors des soirs de match. Les gens con­som­ment donc d’a­van­tage avec ce dis­posi­tif cash­less.

W : Quels sont les retours des per­son­nes qui manip­u­lent le matériel aux buvettes du stade du Roudourou ? 

F.G. : Ce sont exclu­sive­ment des bénév­oles qui utilisent le matériel Cash­less de Weezevent. Et les retours sont posi­tifs puisque l’u­til­i­sa­tion est assez sim­ple. Il faut sim­ple­ment sélec­tion­ner le pro­duit demandé sur l’écran de l’ap­pareil ; le tarif s’af­fiche et il suf­fit de venir coller la carte du spec­ta­teur au dos de l’ap­pareil pour que la trans­ac­tion soit réal­isée. Et ceci dans les plus brefs délais ce qui per­met de réduire con­sid­érable­ment les files d’at­tente. Nous sommes donc sat­is­faits de la prise en main et de l’ef­fi­cac­ité de votre dis­posi­tif.

W : Bien que vous ayez adop­té le dis­posi­tif cash­less il y a peu, vous avez su le faire évoluer en seule­ment quelques journées de cham­pi­onnat avec notam­ment la mise en place de ban­ques, der­rière chaque tri­bune, qui per­me­t­tent aux spec­ta­teurs de recharg­er leur carte. Le dis­posi­tif cash­less va-t-il être amené à con­tin­uer son évo­lu­tion ? 

F.G. : Il est vrai que nous avons su évoluer depuis le pre­mier match de la sai­son à domi­cile. Comme je l’ai dit précédem­ment nous avons créé nos pro­pres ban­ques à l’in­térieur du stade. Les deux pre­miers matchs ont donc été des matchs tests pour voir la réac­tion des spec­ta­teurs et du grand pub­lic face à l’adop­tion de ce nou­veau dis­posi­tif. Après ces deux matchs, la mise en place des ban­ques et de divers­es pub­lic­ités aux abor­ds du stade nous a égale­ment per­mis de pro­mou­voir ce nou­veau sys­tème de paiement.
Après avoir échangé avec votre équipe, nous envis­ageons désor­mais de met­tre en place des bornes qui per­me­t­traient aux spec­ta­teurs de recharg­er leur carte de manière encore plus sim­ple et rapi­de pour une plus grande flu­id­ité au sein des allées du stade.

La carte cashless Gwengampezh devant le stade du Roudourou
La carte cash­less Gwengam­pezh devant le stade du Roudourou

 

W : Con­sid­érez-vous notre solu­tion cash­less comme une solu­tion d’avenir pour les organ­isa­teurs d’événe­ments ? 

F.G. : C’est en effet une solu­tion d’avenir. Aupar­a­vant, tous les vendeurs situés dans les points de vente manip­u­laient de l’ar­gent. Il y a désor­mais très peu de per­son­nes qui manip­u­lent l’ar­gent au stade les soirs de match. Les seules per­son­nes amenées à manip­uler de l’ar­gent sont celles qui se trou­vent dans les cinq ban­ques aux alen­tours du stade. A la fin du match, l’ar­gent des caiss­es est donc immé­di­ate­ment récupéré par nos équipes ce qui nous assure une plus grande sécu­rité et une plus grande sérénité.

W : Le recom­man­deriez-vous aux autres clubs de Ligue 1 ? De manière plus générale aux autres clubs de sport ? 

F.G. : Oui c’est un dis­posi­tif que je recom­mande. C’est un sys­tème qu’il faut appren­dre à manip­uler mais qui fonc­tionne bien ! Nous sommes le pre­mier club de ligue 1 à utilis­er cette tech­nolo­gie et après une péri­ode d’adap­ta­tion néces­saire, tout com­mence à ren­tr­er dans l’or­dre. C’est un sys­tème qui, j’en suis sur, sera amené à se mul­ti­pli­er dans les stades de sport : foot­ball, rug­by, hand­ball ou encore ten­nis.

W : Quels sont vos pro­jets à venir ? 

F.G. : Nous souhaitons con­tin­uer notre col­lab­o­ra­tion avec Weezevent pour faire évoluer ce dis­posi­tif cash­less afin qu’il devi­enne de plus en plus effi­cace . L’ob­jec­tif étant que les spec­ta­teurs et les bénév­oles soient de plus en plus à l’aise avec les cartes et le matériel cash­less.

W : Un dernier mot sur notre solu­tion / notre entre­prise ?  

F.G. : J’ai trou­vé en Weezevent une entre­prise très per­for­mante ; qui ressem­ble forte­ment à notre club puisqu’ils parta­gent des valeurs famil­iales ; avec le soucis de répon­dre à nos prob­lé­ma­tiques dans les plus brefs délais. C’est très appré­cia­ble. Je recom­mande donc cette société à tous les clubs de foot­ball et de manière plus générale à tous les clubs sportifs qui souhait­ent utilis­er votre solu­tion de paiement dématéri­al­isé.

Mer­ci à Franck pour cette inter­view !

Prof­itez-en pour relire l’in­ter­view de Loïc Dar­ras, respon­s­able com­mu­ni­ca­tion et mar­ket­ing du club de hock­ey sur glace Tor­na­do Lux­em­bourg : https://www.weezevent.com/blog/fr/interview-de-loic-darras-responsable-communication-et-marketing-du-club-de-hockey-sur-glace-tornado-luxembourg/

Partager cet article