Étude Weezevent x IFOP : les Français et la reprise des activités de divertissement événementiel post-confinement

Étude Weezevent x IFOP : les Français et la reprise des activités de divertissement événementiel post-confinement

Le secteur de l’événe­men­tiel est l’un des plus touchés par la crise san­i­taire liée au COVID-19. Pour aider les organ­isa­teurs à pré­par­er une sor­tie de crise dont l’issue reste incer­taine, Weezevent a lancé en parte­nar­i­at avec l’IFOP une étude sur la façon dont les Français* se pro­jet­tent vis-à-vis de la pra­tique d’activités de diver­tisse­ment et de la par­tic­i­pa­tion à des événe­ments dans une péri­ode post-crise san­i­taire.

*1 017 indi­vidus âgés de 18 ans et plus ont été inter­rogés du 18 au 20 mai 2020. La représen­ta­tiv­ité est assurée par quo­tas en ter­mes de sexe, d’âge, de CSP, de région et de caté­gorie d’agglomération.

Télécharg­er l’é­tude


Les Français et le divertissement post-confinement : Un fort sentiment de manque et des inquiétudes

Alors que 93% des sondés déclar­ent ressen­tir un manque quant à la pra­tique d’activités de diver­tisse­ment, 67% esti­ment les repren­dre dès les pre­mières semaines de réou­ver­ture. 

Cette per­spec­tive s’explique par le sen­ti­ment d’inquiétude exprimé par 9 sondés sur 10. 59% souhait­ent atten­dre de pou­voir vivre les événe­ments dans les con­di­tions iden­tiques à l’avant-crise.

Dans ce cli­mat incer­tain, les organ­isa­teurs devront ras­sur­er le pub­lic, dont 53% déclare être en pri­or­ité atten­tif aux mesures san­i­taires, puis à la prox­im­ité avec les autres par­tic­i­pants et à la con­fig­u­ra­tion des lieux avant de se ren­dre dans un événe­ment.

Pour autant les Français ne comptent pas aban­don­ner leurs diver­tisse­ments. 100% d’entre eux les repren­dront et 85% comptent main­tenir, voire aug­menter le bud­get alloué à leurs pra­tiques.

Dix secteurs du divertissement événementiel passés à la loupe

Dans cette enquête inédite réal­isée en parte­nar­i­at avec l’IFOP, retrou­vez tous les chiffres de 10 secteurs du diver­tisse­ment événe­men­tiel : fes­ti­vals, con­certs, night clubs, sports pra­ti­quants et spec­ta­teurs, salons, foires, con­ven­tions, mais aus­si ciné­mas et parcs à thème…

Décou­vrez le sen­ti­ment de manque et d’inquiétude sur votre secteur, les per­spec­tives de reprise par tranche d’âge, par CSP, par zone géo­graphique. Décou­vrez aus­si les attentes du pub­lic qui man­i­feste un besoin de réas­sur­ance.

Enfin décou­vrez l’opin­ion des Français en cas d’annulation, sur les prix des bil­lets demain, le bud­get alloué à leur diver­tisse­ments, l’avenir (ou non) de la dig­i­tal­i­sa­tion des événe­ments.

Cette étude a été réal­isée pour vous afin de vous aider tra­vers­er cette péri­ode aus­si incer­taine qu’exigeante. Cliquez sur le bou­ton ci-dessous pour la télécharg­er :

Télécharg­er l’é­tude

Partager cet article