Comment réussir votre étude de publics ? (2÷2)

Comment réussir votre étude de publics ? (2÷2)

études événementAprès avoir balayé dans un premier article le B.A.BA des études de public nous vous proposons dans ce deuxième et dernier volet de confi­gurer et diffuser votre question­naire. Bonne lecture !

1. Les principes

Il faut savoir à la fois limiter le nombre de questions (vous verrez parfois utiliser le terme « item ») à ce qui vous est réellement néces­saire, pour ne pas risquer de lasser le futur répondant, et en concevoir suffi­samment pour des tris à plat et des tris croisés efficaces. Nous employons volon­tai­rement ces termes « spécia­lisés » car vous risquez de les rencontrer dans les logiciels que vous utili­serez.

Qu’est-ce qu’un tri à plat ? Il s’agit tout simplement des réponses à une question unique de votre question­naire. Par exemple, pour une question sur l’identification par rapport au genre, un tri à plat vous donne la réponse : 52% sont des hommes, 48% des femmes. Par rapport à l’âge, si vous avez construit votre question en fonction de tranches d’âge, le tri à plat va vous restituer la réponse par exemple sous forme : 2% des répon­dants ont moins de 18 ans,  12% des répon­dants ont entre 18 et 25 ans, 40% entre 26 et 35 ans, 25% entre 36 et 45 ans,  21% ont plus de 45 ans (selon les classes d’âges que vous aurez définies bien sûr).

sSans titre

Qu’est-ce qu’un tri croisé ?  C’est un croisement des résultats obtenus à deux questions diffé­rentes de votre question­naire, ce qui permet de diffé­rencier des compor­te­ments parmi vos publics, en fonction par exemple de l’âge, du genre, du type de fréquen­tation, de la CSP  etc. Pour illus­tration, prenons un événement durant 4 jours, nous aurons comme possi­bilité parmi le public, les moins de 26 ans le jeudi, les moins de 26 ans le vendredi… ; le tri croisé va vous apprendre comment votre public se répartit dans ces catégories, à partir des réponses aux deux questions de l’âge et la durée de fréquen­tation de votre événement : par exemple les moins de 26 ans sont davantage présents du vendredi au samedi et les 36 ans plus le jeudi. Ainsi, on se demandera si la program­mation n’a pas eu un impact sur la répar­tition par jour. Ces tris croisés consti­tuent une part impor­tante de ce que peut vous apporter comme rensei­gne­ments votre étude de public.

2. Votre question­naire

Comme précisé au début de cet article, il est néces­saire de limiter le nombre de questions. Limiter vous au maximum à 4045 questions pour une durée de 8 à 10 minutes maximum. Au-delà, vous risquez de perdre des répon­dants. Pour faciliter la parti­ci­pation, n’hésitez pas à proposer quelques lots à gagner par tirage au sort à la fin de la passation (tshirts, goodies, places,…).

Les types de questions :

Votre question­naire pourra comprendre plusieurs types de questions :

  • Question à choix unique proposée par des ronds : une seule réponse possible
A combien de journées de l’événément avez-vous participé ? (Une seule réponse possible)
Une journée Deux journées Trois journées Quatre journées
  • Question à choix multiples proposée par des carrés : plusieurs réponses possibles
Pour quelles raisons avez-vous choisi de venir à l’événement cette année ? (3 réponses maximum)
Pour la program­mation
Pour l’ambiance
Pour accom­pagner mon entourage, mes ami(e)s
Par recom­man­dation
Pour la notoriété
Pour la proximité géogra­phique
Je ne sais pas
Autre
Si “Autre” précisez :  
  • Question à échelle proposée par des ronds : plusieurs réponses possibles
  Pas du tout d’accord Plutôt pas d’accord Plutôt d’accord Tout à fait d’accord Ne sais pas
Le système Moneiz a été simple à utiliser lors de mes achats
  • Question ouverte : laisser une espace d’expression libre

Le contenu :

Il sera à établir en fonction des infor­ma­tions priori­taires que vous souhaitez mesurer. Il peut porter par exemple sur :

Le mode de fréquen­tation de votre événement, de votre lieu :

–  1ère fois ? Nombre de fois si événe­ments réguliers (festival par exemple…) ? Combien de fois/an si salle, stade etc……

Illus­tration : question 1.Depuis combien d’années fréquentez-vous le lieu ?

-  durée de cette fréquen­tation s’il s’agit d’un événement de plusieurs jours

-  durée du séjour dans  la ville, le dépar­tement  à l’occasion de l’événement

-  les motiva­tions de la venue de votre public, les freins éventuels de la fréquen­tation…

Les dépenses des parti­ci­pants (si vous voulez avoir une idée de l’impact écono­mique de votre événement). Dans ce cas, les questions posées au public devront être détaillées par mode de dépenses (héber­gement, restaurant, restau­ration rapide, bar/café, tabac/presse, supermarché/hypermarché, pharmacie, station-service,  autres commerces…)

Votre commu­ni­cation : comment est-elle perçue, quel outil privi­légier…

Les pratiques cultu­relles en général, ou par rapport au type d’événement….

L’usage des médias

La satis­faction du public

Enfin, pour terminer le question­naire, vous pouvez inter­roger les sondés sur les classiques carac­té­ris­tiques socio­dé­mo­gra­phiques :

- Sexe

- Âge

- Diplômes

-  Situation profes­sion­nelle

Exemple :

Vous êtes :
Un homme Une femme 
Quel est votre âge ?
Quelle est votre situation ?
En emploi
En recherche d’emploi (mais vous avez déjà travaillé auparavant)
En recherche de votre premier emploi
Elève
Etudiant
Inactif (femme/homme au foyer,…)
Retraité
Autre
Si “Autre” précisez : 
Quelle est votre profession (actuelle ou la dernière exercée)?
Agricul­teurs exploi­tants
Artisans, commer­çants et chefs d’entreprise de moins de 10 salariés
Chefs d’entreprise de plus de 10 salariés
Profes­sions libérales
Profes­sions des arts, du spectacle, de l’information
Profes­seurs (secon­daires et supérieur), profession scien­ti­fique
Cadres de la fonction publique (autres que profes­seurs)
Cadres d’entreprise, ingénieurs
Profes­seurs des écoles, insti­tu­teurs et assimilés
Profes­sions inter­mé­diaires de la santé, du travail social, de la fonction publique
Employés
Profes­sions adminis­tra­tives et commer­ciales d’entreprise
Clergé
Ouvriers, chauf­feurs routiers et conduc­teurs de taxi
Techni­ciens, contre­maîtres, agent de maîtrise
Policiers, militaires
Autre
Si “Autre” précisez : 
Merci de préciser l’intitulé de votre profession en clair (actuelle ou la dernière exercée) :
Votre code postal (5 chiffres) :
Votre commune d’habitation (en toutes lettres) :
  

N’oubliez pas d’ajouter une question ouverte en fin de question­naire pour laisser vos parti­ci­pants s’exprimer.  Ils seraient déçus de ne pas pouvoir le faire.

3. Mise en ligne et test de votre question­naire

Construisez votre question­naire avec votre logiciel : vous avez réfléchi à ce que vous attendiez vraiment de votre étude de public, sélec­tionné les questions que vous souhaitiez poser, il ne vous reste plus qu’à rédiger tout ça avec votre logiciel. Ces logiciels d’étude en ligne sont en général suffi­samment intuitifs pour des non-profes­sionnels. Une simple maîtrise de l’outil infor­ma­tique suffit.

Pensez à tester votre question­naire auprès de quelques personnes de votre équipe ou de votre entourage pour savoir s’il est bien compré­hen­sible, pas trop long, si la présen­tation graphique est agréable. C’est une phase simple, qui prend peu de temps, et elle est surtout indis­pen­sable pour détecter une anomalie, une erreur, des questions mal posées…..

4. Adminis­tration par emailing

Une fois importées les adresses emails dans votre logiciel, vous pouvez maintenant procéder à l’envoi de votre question­naire par emailing.

Ecrivez un email court contenant les objectifs de l’enquête, la durée du question­naire, le côté anonyme de l’enquête, le lien amenant au question­naire et le tradi­tionnel remer­ciement.

Si des lots (merchan­dising, places, goodies,…) peuvent être mis en jeu par tirage au sort aux répon­dants, cela facilitera la parti­ci­pation. Pour cela, ajouter une question ouverte pour qu’ils puissent laisser l’adresse email.

L’emailing devra se faire en milieu ou fin de saison (salle, musée, stade,…) ou quelques jours après l’événement. 2 à 3 relances pourront être réalisées pendant 2 semaines.

5. Analyse des résultats

Votre logiciel vous donnera la plupart du temps les résultats sous forme de tableaux ou graphiques de diffé­rentes formes.

Tous les logiciels gratuits procèdent à des tris à plat (réponses à une question), les logiciels payants réalisent en plus des tris croisés (réponses combinées à 2 questions) en général très riches en rensei­gne­ments sur les publics.  

À vous maintenant  de tirer les ensei­gne­ments de ces résultats… et de les préciser par une étude plus complète si vous le souhaitez. Car « Votre public n’a pas fini de vous surprendre » (GECE) !                    

 

Parmi les logiciels d’enquêtes en ligne gratuits, citons  Mon enquête en ligne, Survey Monkey,   Online survey, Google Forms , Lime Survey.

Si vous souhaitez vous documenter, voici des études de publics acces­sibles et réalisées par Gece :

Le cabinet d’études et de sondages GECE pour le blog Weezevent

GECE, cabinet d’études et de sondages de près de 10 ans d’expérience, réalise des études quanti­ta­tives et quali­ta­tives dans tous les domaines d’activité et notamment dans le domaine des loisirs (monument, musée, festival, salle de spectacles, cinéma, salle de sport, événement sportif…). Elle réalise notamment des études de publics et d’impact écono­mique. En 10 ans, GECE a accom­pagné plus de 90 organismes culturels, touris­tiques et sportifs  (Musée du Louvre, Abbaye de Fonte­vraud, Institut du Monde Arabe, Cité des Sciences et de l’Industrie, festival des Vieilles Charrues, festival des Trans Musicales, festival de l’oiseau et de la nature, etc).

www.gece.fr

Planche Rouge

 

Relire : Comment promouvoir mon événement sur Facebook ?

Partager cet article