Le Cashless, bien plus qu’une solution de paiement

Le Cashless, bien plus qu’une solution de paiement

Bien plus qu’une solution de paiement pour les parti­ci­pants, nous avons déjà présenté l’outil de pilotage que le cashless repré­sente pour un organi­sateur d’événement. Le paiement n’est qu’une partie des usages permis par le cashless. L’intérêt principal réside dans la construction d’un éco-système complet. Intégrer le cashless sur son événement demande de mobiliser l’ensemble de son organi­sation. Découvrez d’autres axes de dévelop­pement :

Contrôlez vos accès avec le NFC 

Assez naturel­lement, le contrôle d’accès devient l’axe de dévelop­pement principal du dispo­sitif NFC (Nier Field Commu­ni­cation) après la partie paiement. Le contrôle des accès via le NFC permet d’obtenir une visibilité en temps réel sur les flux d’accès et le remplissage d’un événement. Un outil fortement apprécié par les forces de l’ordre et les autorités. À titre d’exemple, il est maintenant possible de compta­bi­liser les entrées et sorties des pass 3 jours sur un festival, voire même de les limiter.

Autre atout majeur, le contrôle NFC réduit consi­dé­ra­blement les risques de vol de bracelets, étant donné que chaque bracelet doit être associé à un billet valide pour fonctionner. En 2017, grâce à ce dispo­sitif anti-fraude, une filière de revente de bracelets a été identifiée sur un festival d’ampleur nationale.

Mais l’intérêt principal est de le mettre en place pour contrôler les accès backstage. Souvent un vrai casse-tête, les accès aux coulisses d’un événement sont régle­mentés par diffé­rents badges, stickers, brassards, bracelets en tissus, bracelets en tyvek, etc. Il n’est pas rare de voir des agents de sécurité perdus dans ce florilège de titres d’accès… De plus, leur conception et prépa­ration demande souvent une logis­tique très impor­tante : impres­sions de milliers de badges, briefing des agents porte par porte, etc. Le NFC permet de simplifier tout cela drasti­quement. Chaque membre du staff dispose d’un bracelet NFC dans lequel est contenu les accès aux zones auxquelles il a le droit d’entrée.

Un système qui apporte de nombreux avantages :

  • un seul et unique bracelet pour tout le monde
  • upgrade rapide des droits d’accès
  • mise à jour des droits d’accès réali­sable à distance
  • aucun briefing néces­saire pour les agents (c’est l’appareil qui prend la décision)
  • statis­tiques précises sur le nombre de passages par porte

Gérez vos publics spécifiques

Dans un événement, il existe plusieurs types de publics : le grand public, les VIP et le staff. Paradoxa­lement, les publics les plus complexes à gérer sont les plus réduits, à savoir les VIP et le staff. En effet, ils disposent souvent d’accès parti­cu­liers, de repas au catering, de gratuités pour acheter des boissons ou des articles du merchan­dising ou encore de promo­tions spéci­fiques ; et leurs attentes et exigences sont plus grandes. Avant la mise en place du NFC, ces avantages étaient gérés avec des tickets en papier, ou des listes.

Le NFC permet une gestion fluide et unifiée de tous ces avantages. Les popula­tions spéci­fiques peuvent ainsi disposer de leurs accès catering, de leurs gratuités et de leurs réduc­tions éventuelles sur un seul et même bracelet. Ce système permet de réduire les erreurs d’encaissement dûes aux incom­pré­hen­sions. En effet, avec une gestion des gratuités en tickets papier, les barmen et restau­ra­teurs étaient parfois perdus. Avec le NFC, c’est le terminal qui fait le travail. Même principe pour les accès catering, les erreurs et les risques de “fraude” sont drasti­quement réduits.

Activez des partenaires

La mise en place d’un dispo­sitif NFC permet également d’ouvrir de nouvelles possi­bi­lités en terme d’activa­tions de marques, et ainsi d’enrichir le catalogue de propo­si­tions à desti­nation des parte­naires. Le bracelet NFC devient une sorte de passeport universel pour vivre des expériences enrichies avec les parte­naires de l’événement.

C’est un moyen pour les organi­sa­teurs d’événements d’imposer l’utilisation de leur système NFC aux marques qui souhaitent interagir avec leurs parti­ci­pants afin d’offrir une expérience unifiée et cohérente. Grâce à cela, l’organisateur maîtrise l’utilisation des données de ses parti­ci­pants afin de les protéger et les informer au mieux. C’est aussi une manière de monétiser le dispo­sitif NFC en faisant payer aux marques un droit d’accès aux données et au système. Pour les parte­naires, c’est aussi la garantie de démul­ti­plier les points de contacts, et d’accéder à des données fiables.

On distingue 3 types d’activations :

  • Activa­tions en ligne : Le module cashless peut comporter des zones de mise en avant de parte­naires. Il est possible d’ajouter des étapes dans le tunnel d’inscription pour proposer des réduc­tions sur certains articles ou faire gagner des lots. Par exemple, il est possible de proposer une offre pour acheter un soda à 1 € direc­tement depuis l’interface en ligne. Cela assure une visibilité impor­tante au parte­naire.
  • Activa­tions sur place : Plus classiques, ces activa­tions néces­sitent un peu plus de travail en conception. Photo­maton connecté, check-in réseaux sociaux, loterie, les dispo­sitif d’activation sur site sont multiples. Le principe est simple, le parti­cipant passe son bracelet sur le stand du parte­naire pour recevoir sa photo par mail, ou parti­ciper à un tirage au sort. En échange, il accepte de donner ses coordonnées au parte­naire.
  • Activa­tions contex­tuelles : Beaucoup plus riche en possi­bi­lités, ce dernier type d’activation est très intéressant ! Il est possible de déter­miner des déclen­cheurs tels qu’un scan d’entrée, l’achat d’un article, un rechar­gement, et ainsi générer des actions spéci­fiques : attri­bution de gratuités, lots à retirer, envoi d’un SMS, envoi d’un email, etc. Par exemple, un spectateur entre sur l’événement et se fait scanner son billet, il reçoit un SMS l’invitant à télécharger l’application mobile. Ou encore, un parti­cipant achète 2 Kronen­bourg, il gagne une Tourtel Twist gratuite.

 

Partager cet article

Cashless : A chacun sa formule

Chaque événement pense et déploie son dispositif cashless à son image, il n’existe aucune façon de faire universelle. La meilleure formule est celle construite en prenant en compte les contraintes et les souhaits de l’organisateur, afin d’aboutir à un dispositif adapté. 

Lire l'article