Technologie et événement : 5 innovations qui ont (ou vont) révolutionner l’événementiel

Technologie et événement : 5 innovations qui ont (ou vont) révolutionner l’événementiel

Après avoir étu­dié les grandes ten­dances de l’événementiel ces der­nières années, il est inté­res­sant de se pen­cher sur les moyens tech­no­lo­giques qui ont ou vont renouvelé/er l’organisation d’événements.

En effet, les inno­va­tions tech­no­lo­giques accom­pagnent la réus­site et le bon dérou­le­ment des évé­ne­ments tant pour les orga­ni­sa­teurs que les par­ti­ci­pants. Cer­taines semblent évi­dentes d’autres com­mencent à appa­raître.

Voi­ci 5 inno­va­tions qui ont mar­qué ou qui se déve­loppent dans l’événementiel :

 

LES SMARTPHONES

Evi­dem­ment, ils arrivent tout en haut de la liste. De nos jours qua­si­ment indis­pen­sables, ils per­mettent l’accès à un nombre de fonc­tion­na­li­tés aujourd’hui essen­tielles pour un évé­ne­ment comme l’accès à un site inter­net ou une appli­ca­tion, l’entrée sur site, la dif­fu­sion et la com­mu­ni­ca­tion de la pro­gram­ma­tion via les réseaux sociaux etc. De même, il n’est aujourd’hui pas rare de voir la pré­sence de bornes Wifi et zones de rechar­ge­ment dis­po­nibles lors de l’événement afin que tous les visi­teurs puissent avoir accès à Inter­net rapi­de­ment sur leur smart­phone. Sur le ter­rain il devient le sup­port pour retrou­ver toutes les infor­ma­tions pra­tiques de l’événement : plan du site, pro­gram­ma­tion, ou encore son compte cash­less via appli­ca­tion ou site web.

Le smart­phone est donc un outil néces­saire dont les visi­teurs ne peuvent se pas­ser. 77% de Fran­çais pos­sèdent un smart­phone et le consultent en moyenne 26 à 27 fois par jour ! C’est pour­quoi de plus en plus d’organisateurs se mettent à opti­mi­ser leurs évé­ne­ments et à inclure les smart­phones dans leur stra­té­gie. Une façon d’être tou­jours connec­té à ses par­ti­ci­pants, d’améliorer leur expé­rience et de la per­son­na­li­ser.

 

CASHLESS

Le cash­less est un dis­po­si­tif offrant de nom­breuses oppor­tu­ni­tés à l’organisateur. D’abord, celui-ci per­met de payer sim­ple­ment un pro­duit par le biais d’un bra­ce­let, une carte ou autre objet choi­si par l’organisateur.
Afin de sim­pli­fier l’achat et de per­mettre le rechar­ge­ment en ligne, toutes les don­nées par­ti­ci­pants sont enre­gis­trées dans une puce NFC. Les avan­tages sont nom­breux : files d’attente flui­di­fiées (on compte en moyenne 30 secondes pour une com­mande), expé­rience par­ti­ci­pant amé­lio­rée, ges­tion pour orga­ni­sa­teur opti­mi­sée.
De même, plus que le côté com­mer­cial, la puce NFC a une fonc­tion de contrôle d’accès, intra comme extra site selon les confi­gu­ra­tions. Enfin, la puce NFC peut être un sup­port de com­mu­ni­ca­tion pour les visi­teurs afin d’optimiser leur expé­rience grâce à des sug­ges­tions de consom­ma­tion, jeux concours, ou acti­va­tion de marque.
Elle per­met aus­si d’optimiser l’expérience de l’organisateur, qui récolte des infor­ma­tions sur ses stocks, la fré­quen­ta­tion de chaque stand mis en place ain­si que les heures de rush de ceux-ci et leur consom­ma­tion type. Cela lui per­met donc de pré­voir au mieux sa stra­té­gie et de l’adapter en temps réel.

Retrou­vez tous les chiffres, retours d’expérience d’organisateurs et conseils sur le paie­ment déma­té­ria­li­sé dans notre livre blanc : « Com­ment le cash­less s’est invi­té dans le cock­pit de l’organisation ? ».

 

RÉALITÉ VIRTUELLE

La réa­li­té vir­tuelle (VR) per­met lors d’un évé­ne­ment, de s’affranchir des fron­tières du réel, qu’elles soient phy­siques, géo­gra­phiques etc. La réa­li­té vir­tuelle emmène son uti­li­sa­teur dans un monde, préa­la­ble­ment choi­si par l’organisateur. En pro­po­sant une expé­rience à la fois ludique et immer­sive, l’utilisateur est pris dans une expé­rience de marque très pro­non­cée.

Jeu vidéo, voyage, auto­mo­bile, pré­sen­ta­tion d’une col­lec­tion, visite d’un lieu… sont autant de pos­si­bi­li­tés qui s’offrent à vous et à votre ima­gi­na­tion afin de créer un monde propre à votre évé­ne­ment et ain­si séduire les visi­teurs de façon inat­ten­due et ori­gi­nale. Par exemple, DS uti­lise un casque de réa­li­té vir­tuelle afin de pro­po­ser une expé­rience de conduite inédite à ses uti­li­sa­teurs. Afin d’attirer un peu plus de visi­teurs et de créer de l’attente quant à votre évé­ne­ment, il est conseillé d’installer un retour vidéo sur grand écran de ce que sont en train de vivre les uti­li­sa­teurs afin d’inciter les autres à tes­ter cette “attrac­tion” et ain­si adhé­rer indi­rec­te­ment à votre marque, son mes­sage.

 

RÉALITÉ AUGMENTÉE

La réa­li­té aug­men­tée (AR) est dif­fé­rente de la réa­li­té vir­tuelle en plu­sieurs points, mais la prin­ci­pale dif­fé­rence est qu’elle se base sur l’environnement réel de l’utilisateur afin d’y ajou­ter des fonc­tion­na­li­tés numé­riques. Elle offre donc évi­dem­ment des pos­si­bi­li­tés dif­fé­rentes et com­plé­men­taires à la réa­li­té vir­tuelle. Elle per­met à l’utilisateur d’interagir avec le monde qui l’entoure (et donc poten­tiel­le­ment vos pro­duits ou vos ani­ma­tions).

C’est pour­quoi, il peut être inté­res­sant de s’en ser­vir lors d’un évé­ne­ment, par exemple pour pro­po­ser un plan en 3D de votre évé­ne­ment, mais aus­si pour appré­hen­der vos pro­duits ou les confi­gu­rer comme l’a pro­po­sé IKEA aux uti­li­sa­teurs de son appli­ca­tion : ces der­niers pou­vaient voir la place que pren­drait un cana­pé et en choi­sir le colo­ris en temps réel.

La réa­li­té aug­men­tée a l’avantage de lais­ser l’utilisateur ancré dans le monde réel et de lui pro­po­ser du conte­nu numé­rique exclu­sif par des­sus celui-ci. Cela a pour effet de faire le lien entre vos ani­ma­tions, pro­duits etc. et le réel sans en sor­tir le visi­teur.

 

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L’intelligence arti­fi­cielle (IA) n’est pas en soit pré­sente lors d’un évé­ne­ment (à la manière de la VR ou de l’AR). De même, elle n’est pas déve­lop­pée aux maxi­mum de ses capa­ci­tés. Tou­te­fois, elle est (et sera) un incroyable outil à la dis­po­si­tion des orga­ni­sa­teurs. En effet, elle per­met l’hyperpersonnalisation des conte­nus pour les visi­teurs d’un évé­ne­ment.
Elle per­met­tra, à terme, de pro­po­ser à un uti­li­sa­teur, via votre appli­ca­tion, les horaires de pré­sence les plus adap­tés à son com­por­te­ment, en fonc­tion de la pro­gram­ma­tion, du stock de bois­son et de nour­ri­ture, ou de pro­duits, goo­dies ou autre mer­chan­di­sing pré­sent sur votre évé­ne­ment. L’IA per­met­tra à terme de pro­po­ser une expé­rience unique et ultra per­son­na­li­sée au visi­teur, et ne fera que le confor­ter dans l’expérience de marque.

Partager cet article