Les Français & la reprise des activités de divertissement

Recevez gratuitement la grande étude Weezevent / IFOP sur les Français et la reprise des activités de divertissement événementiel post-confinement.

Recevoir l'étude

Dix secteurs du divertissement événementiel passés à la loupe

Dans cette enquête inédite réalisée en partenariat avec l’IFOP, retrouvez tous les chiffres de 10 secteurs du divertissement événementiel : festivals, concerts, night clubs, sports pratiquants et spectateurs, salons, foires, conventions, mais aussi cinémas et parcs à thème…

Découvrez le sentiment de manque et d’inquiétude sur votre secteur, les perspectives de reprise par tranche d’âge, par CSP, par zone géographique. Découvrez aussi les attentes du public qui manifeste un besoin de réassurance.

Enfin découvrez l’opinion des Français en cas d’annulation, sur les prix des billets demain, le budget alloué à leur divertissements, l’avenir (ou non) de la digitalisation des événements.

À qui s’adresse cette étude ?

Vous avez été les premiers à être touchés par cette crise, et vous serez certainement les derniers à reprendre une activité « normale ».

Le retour du public dans ces rassemblements est donc un enjeu majeur pour VOUS, mais aussi plus largement pour l’activité économique de la France, tant la culture, le sport et les loisirs peuvent et doivent jouer un rôle de catalyseurs dans cette reprise.

Recevoir l’étude par e‑mail

Complétez le formulaire pour recevoir l’étude par e‑mail et préparer la période post-confinement pour vos événements.

Cette enquête a été réalisée du 18 au 20 mai 2020 sur 1017 individus représentatifs par quotas, pendant la 1ère phase de déconfinement et avant que le Premier Ministre ne présente son plan pour la 2ème phase.

  • des Français ressentent un manque quant à la pratique d’activités de divertissement suite au confinement.

  • des Français comptent maintenir ou augmenter leur budget alloué aux divertissements.

  • des Français attendent de pouvoir vivre les événements dans des conditions identiques à l’avant-crise.