Réussir un e-mailing d’invitation à un événement

Réussir un e-mailing d’invitation à un événement

Le canal e-mail est idéal pour envoyer vos invita­tions. Simple, rapide, peu coûteux et avec un retour quasi-immédiat, il est aujourd’hui utilisé par la majorité des organi­sa­teurs d’événements.

Mais comment réaliser effica­cement votre campagne e-mailing d’invitation ?

Comment être sûr que votre e-mail intéressera vos prospects et les inciteront à se rendre à votre événement ?

Pour mettre toutes les chances de votre côté, nous vous donnons 9 conseils indis­pen­sables pour réussir un e-mailing d’invitation à un événement.

1. La base de données clients : facteur clé de succès

Vous avez déjà organisé un événement avec Weezevent ? Utilisez la fonction de notre Back Office : Parti­ci­pants > Gérer les parti­ci­pants > Télécharger pour exporter facilement la liste des adresses e-mails des parti­ci­pants de vos événe­ments précé­dents. Ils sont une cible très affini­taire sur laquelle vous obtiendrez votre meilleur taux de retour ! Une fois téléchargée, il ne vous reste plus qu’à envoyer le message depuis votre messa­gerie profes­sion­nelle ou d’utiliser une solution d’emailing (telles que Mailchimp, Mailjet, YMLP…) pour paramétrer votre message.

Conseil : pour enrichir votre base de données entre deux événe­ments, nous vous invitons à collecter les adresses des personnes qui vous suivent (sur votre blog, sur votre site) en y commu­ni­quant réguliè­rement des infor­ma­tions en rapport avec votre secteur, votre événement.

2. L’objet doit être simple et attractif

Dès l’objet, l’information principale de votre e-mail doit être visible par le desti­na­taire. L’idéal est qu’il intro­duise son contenu. Il doit être simple, attractif et ne doit pas être trop chargé (40 à 50 carac­tères au maximum). De plus, diffé­rentes études ont montré qu’insérer un symbole dans l’objet d’un email marketing permet de se démarquer dans la boîte email surchargée du desti­na­taire et de gagner +15% en taux d’ouverture.

Exemple : «☺ Weezevent vous invite pour son apéro à Lausanne !»

3. L’expéditeur doit être facilement identifiable

L’expéditeur de votre e-mail doit être recon­nais­sable au premier coup d’œil. Il doit permettre au desti­na­taire d’identifier facilement votre entre­prise, votre produit, ou le nom d’un référent.

Exemple : «Weezevent» ou «Geoffrey pour Weezevent»

4. Le corps de votre message doit être sobre et visuel

Le corps de votre message ne doit pas contenir trop de texte. Préférez un visuel (statique ou animé) qui retiendra davantage l’attention de votre desti­na­taire et n’oubliez pas d’inclure le logo de votre entre­prise. Les infor­ma­tions les plus impor­tantes (nom de votre événement, date et lieu) doivent se situer au niveau du header, c’est à dire au début de votre message. Dès la lecture du premier paragraphe ou volet, le desti­na­taire doit pouvoir comprendre votre message.

5. Le fond de votre message doit contenir les informations primordiales

Dans le corps de votre message, n’oubliez pas d’indiquer brièvement :
– Le concept.
– Les inter­ve­nants : parler de la présence d’une person­nalité peut par exemple influer vos desti­na­taires à se rendre à l’événement.
– Des instruc­tions claires pour s’inscrire.
– Un bouton d’action «Je m’inscris» mis en évidence.

Vous pouvez également y ajouter un lien vers votre site internet, ainsi que des liens vers vos réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn) sous la forme de boutons.

6. Le «call to action» doit être efficace

Faites au plus simple et réduisez au maximum le nombre d’étapes néces­saires à l’inscription. S’il y a un formu­laire d’inscription à compléter, essayez de limiter le nombre de champs obliga­toires au strict minimum. Pour votre bouton d’inscription, préférez un verbe d’action qui incitera plus fortement vos prospects. Si la situation est adaptée, vous pouvez également utiliser une incentive, telle qu’une offre promo­tion­nelle (par exemple, une invitation offerte aux trois premiers inscrits).

7. Le déroulement de l’envoi doit être réfléchi

Annoncez l’événement suffi­samment à l’avance pour laisser le temps à vos parti­ci­pants de s’inscrire, et envoyez un rappel en n’oubliant pas d’enlever les inscrits de votre liste. Pensez également à relancer vos inscrits quelques jours avant l’événement par un e-mail « Remember the date ».  N’hésitez pas aussi à relancer les non-inscrits par un e-mail dont l’objet serait par exemple « Plus que quelques jours pour vous inscrire/pour parti­ciper ».

8. Le message doit être personnalisé en fonction du destinataire

Pour que votre e-mail ait plus d’impact, commencez par rappeler l’historique de votre relation avec le desti­na­taire. Segmentez également le message en fonction de la cible, et person­na­lisez le avec le nom et le prénom du desti­na­taire (par exemple : «Bonjour Madame/Monsieur XXX»). Il est aussi important de person­na­liser chaque invitation.

9. Les participants doivent être sollicités après l’événement

Une fois votre événement terminé, laissez passer deux ou trois jours avant de remercier vos parti­ci­pants pour leur présence. N’hésitez pas à envoyer un compte-rendu ou un lien vers une vidéo de votre événement, y compris à ceux qui n’y ont pas participé. Cela pourra les inciter à se rendre à votre prochain événement. Envoyez également un question­naire de satis­faction afin d’évaluer les points forts et les points faibles de votre événement, et de tenir compte des remarques pour optimiser le suivant.

A vous de jouer !

Vous aussi créez des invita­tions en ligne simplement avec Weezevent en cliquant ci-dessous :

En savoir plus

Partager cet article