<meet the team> Matthieu, CTO

<meet the team> Matthieu, CTO

Weezevent recrute en ce moment de nombreux profils Tech pour agrandir ses équipes.
Pour en apprendre plus sur l’équipe Tech, découvrez le portrait de Matthieu, CTO en charge de fournir le meilleur de la technologie aux organisateurs d’événements.

Dans cet entretien, il aborde ses missions et son rôle en tant que manager. Apprenez-en plus sur le déploiement du cashless et la philosophie qu’il transmet à ses équipes.

1. Peux-tu nous présenter ton parcours professionnel jusqu’à aujourd’hui ?

J’ai commencé à m’intéresser à l’informatique très jeune, vers la fin des années 90, aux côtés de mon père. Pendant mes études j’étais très actif dans la vie associative de l’Université de technologie de Compiègne. Je gérais le service informatique de toutes les associations de l’école, et mettais en place des billetteries pour les événements étudiants.

En 2012, j’ai créé avec 2 amis une solution de paiement pour les besoins des associations de l’UTC.
En 2015, Weezevent rachète notre société et nous intégrons ses effectifs.
Tous les 3, nous formions les “cashless wizards” et travaillions d’arrache pieds sur le développement du cashless, alors encore tout nouveau sur la scène événementielle.
En 6 mois, nous avons construit le produit WeezPay et avons déployé cette technologie sur les festivals des Vieilles Charrues et Papillons de Nuit. Un pari fou, couronné de succès, et qui nous a laissé de très beaux souvenirs !

L’équipe s’est agrandie, puis de fil en aiguille j’ai été promu CTO de Weezevent.

2. Quelles sont tes missions au sein du pôle Tech ?

J’ai un poste que j’appelle “multi casquettes”.

Dans un premier temps, et c’est fondamental, je m’assure que l’on développe des choses qui ont du sens sur le long terme. J’adore toujours coder, alors je mets “les mains dedans” pour toujours réfléchir à l’architecture et à la manière la plus logique de coder l’ensemble de nos produits. Ainsi nous évitons les doublons, et la perte de temps !
Je gère également l’infrastructure, avec les serveurs, la charge, l’auto scaling, les tests unitaires, la gestion des déploiements…

Enfin, je manage, suis et recrute mon équipe de développeurs.
Avec la fin de la crise du Covid, nous avons pu relancer les recrutements et je cherche maintenant à doubler la taille de mes effectifs. Ces recrutements nous permettent de nous assurer que l’on puisse continuer à innover, sans saturer l’équipe actuelle.

3. Peux-tu évoquer une expérience marquante vécue chez Weezevent ?

Je me souviens du premier été du déploiement du cashless, au festival des Vieilles Charrues. Un membre de l’organisation m’a emmené en haut d’une tour pour observer le festival et le nombre de participants. C’était à la fois impressionnant et gratifiant de savoir que tous étaient équipés d’une puce, que nous leur avons fourni, pour régler leurs consommations.

4. Comment l’équipe Tech collabore-t-elle avec les autres équipes de Weezevent ?

Mon pôle est composé des équipes Tech, et nous travaillons main dans la main avec les équipes Produit. Nous sommes regroupés ainsi :
Un pôle WeezTicket (billetterie) et WeezTarget (CRM),
Un pôle WeezPay (cashless) et WeezAccess (contrôle d’accès),
Un pôle d’experts, qui apportent une expertise pointue sur nos technologies principalement utilisées et viennent en support des six équipes répartis dans les deux pôles.

Mes équipes collaborent principalement avec l’équipe Produit qui est la porte d’entrée pour filtrer, trier et prioriser les besoins. Plusieurs Product Owners sont répartis pour cela au sein des deux pôles.

5. Comment décrirais-tu Weezevent à un inconnu ?

Si je devais décrire Weezevent à un inconnu, je choisirais les mots “ambition”, “folie” et “passion”.

Je commence avec l’ambition, car Weezevent est une société qui n’a pas peur. Elle est en croissance permanente, rachète ses concurrents, s’ouvre à des secteurs en tous genres et s’est internationalisée en très peu de temps. Nous répondons à des appels d’offres qui paraissent “monstrueux”, mais que l’on réussit avec brio.

Ensuite la folie. Je pense que c’est totalement lié à l’ambition, qui est parfois un peu folle. Disons que nous n’avons pas peur de l’adrénaline ! Il faut avoir ce petit grain de folie je pense pour accepter de nous lancer dans ce qui peut sembler impossible. Il en faut aussi pour se faire aveuglément confiance les uns les autres, car seul on ne pourrait pas y arriver (et on s’ennuierait).

Enfin je dirais passion. Ca me semble être applicable à tous ceux qui travaillent chez Weezevent. La passion c’est ce qui nous fait nous lever le matin, et qui nous tient éveillé lorsque l’on travaille fort pour certains événements d’ampleur. La passion, je la vois de deux manières complémentaires : la passion de l’événementiel, et la passion du métier. Si nous n’avions pas les deux, je pense que l’on ferait tous autre chose.

Dans mes équipes je la ressens particulièrement. Ils n’ont pas peur d’aller chercher et d’expérimenter avec de nouvelles technologies. Nous cherchons toujours des leviers de performance, sans chercher à passer par l’évidence. Nous souhaitons faire la différence, et pour la faire il faut être passionné !

6. Est-ce que tu as une anecdote sur ton quotidien ou ton équipe à nous partager ?

La particularité chez Weezevent que j’apprécie énormément et qui est remarquable dans les métiers de la tech, c’est la possibilité d’aller sur le terrain voir nos solutions fonctionner au plus près de nos utilisateurs finaux. Avec parfois l’adrénaline de coder sur place… Heureusement, cela n’arrive que très rarement.

Le portrait de Matthieu vous a inspiré et vous souhaiteriez rejoindre l’aventure Weezevent ?
Envoyez-nous votre candidature !

Je postule

Articles Recommandés

Vous êtes désormais abonné.e à nos newsletters !