Consommation et publics dans les festivals : le baromètre 2022

Consommation et publics dans les festivals : le baromètre 2022

De son accompagnement de grands événements européens en 2022, Weezevent vous propose une analyse des tendances de la consommation et des typologies de publics en festival. À destination des organisateurs d’événements, les résultats sont tirés de données relevées dans 7 pays par les solutions WeezTicket, WeezAccess et WeezPay, et répondent à 7 grandes questions.

Sommaire


    1. Quel est le prix moyen du billet jour ?

    Le prix du billet jour classique* est de 59€ en 2022, avec une augmentation de 8% par rapport au prix moyen constaté en 2018.

    Le prix minimum observé est de 39€, tandis que le prix maximum observé est proche du double du prix moyen, à 109€.

    Avoisinant le taux de l’inflation des prix à la consommation en France sur la période, l’augmentation du prix du billet n’est pas significative. Nous conseillons aux organisateurs de maintenir les prix pratiqués, tout en prenant l’inflation en compte.

    *Le prix moyen d’un billet jour est calculé sur la base d’un titre d’accès classique pour une journée samedi, hors promotions.

    2. Comment a évolué le panier moyen d’un festivalier ?

    Le panier moyen par jour est de 28€ en 2022, avec une augmentation de 29% par rapport à 2018.

    En plus du calcul du minimum (13€) et du maximum (55€), nous avons ajouté une distinction entre les festivals urbains (+10%) et ruraux (-3%) ainsi qu’entre les petits* (-20%) et grands* (+10%) festivals pour rendre compte des disparités.

    Les données récoltées sur la typologie des participants (de plus en plus de VIP) et l’offre de produits plus haut de gamme — que nous vous présentons au point 6 — semblent expliquer ces différences de panier moyen.

    *Dans cette étude, la limite entre “petit festival” et “grand festival” se dresse à 15 000 festivaliers par jour.

    3. Combien consomme un festivalier par rapport au coût du billet ?

    Le panier moyen représente en moyenne 47% du prix du billet en 2022. Avec une croissance de 8 points par rapport à 2018, l’augmentation du panier moyen est plus forte que celle du prix du billet.

    Cette analyse signifie que pour un billet à 100€, le festivalier dépense en moyenne 47€ sur place.
    Ce panier moyen par rapport au coût du billet a un minimum à 23% et un maximum à 62%.

    Précieuse, cette donnée peut permettre de calculer vos revenus estimés, notamment dans le cas d’ une première édition. Elle peut également servir d’indicateur pour dresser le portrait de vos participants : par rapport à la moyenne, vos visiteurs sont-ils dépensiers, ou au contraire économes ? De cette réponse vous pouvez moduler les offres proposées sur place.

    En sommant le panier moyen des festivaliers avec le prix du billet, on constate que le revenu moyen réalisé par jour par un festivalier en 2022 est de 87€, un montant en augmentation de 14% depuis 2018.

    4. Comment le CA est-il réparti pendant l’événement ?

    La part du Bar dans le chiffre d’affaires diminue au profit de la Restauration et du Merchandising par rapport à 2018.

    La ventilation du chiffre d’affaires réalisé pendant l’événement (hors billetterie) est la suivante :

    • Bar : 59% (-5pts vs 2018)
    • Restauration : 30% (+3pts vs 2018)
    • Merchandising : 5% (+2 pts vs 2018)
    • Divers : 6% (similaire à 2018)

    En constatant la part de plus en plus importante que prend la restauration dans le chiffre d’affaires des festivals, il serait dommage de passer à côté de cette opportunité et de ne pas développer davantage votre offre de fooding.

    Comme mentionné dans notre dernier article sur la digitalisation du cashless, le click & collect pourrait être la prochaine étape de votre stratégie pour réduire les temps d’attente aux points de restauration, et augmenter vos ventes.

    Proche de doubler, la part du Merchandising bénéficie de la plus forte augmentation.

    S’il ne représente que 5% du chiffre d’affaires engendré durant les événements, le merchandising est le poste de dépense qui augmente le plus rapidement. Nous recommandons ainsi de continuer à proposer à vos participants accessoires, textile, et autres goodies à l’effigie de votre festival.

    5. Quelle est la proportion des partenaires & VIP par rapport au grand public, et comment consomment-ils ?

    La part de public VIP par rapport à l’ensemble des festivaliers double presque par rapport à 2018.

    En 2022, la part moyenne du public VIP représente 5 % de la population globale des festivals (min: 0%, max: 11%). Ce constat fait écho à la recommandation que nous avions déjà formulée dans notre article de conseils pour la nouvelle année : vous avez tout à gagner à mettre en place une segmentation premium pour vos événements. Nombreux sont ceux qui sont prêts à payer pour obtenir un confort supplémentaire et accéder à des prestations autrefois réservées aux partenaires et grands mécènes.

    Le panier moyen en zone VIP est 89% plus élevé que le panier moyen tout public.

    Avec un panier moyen de 53€, les VIP consomment largement plus que le reste des participants.
    Pour augmenter le revenu de votre événement vous pouvez, en plus de développer votre offre de restauration, travailler sur la création de zones et optimiser la gestion de l’accueil du public VIP.

    6. Quels sont les prix moyens observés aux bars ?

    Pour avoir une vision sur les prix moyens observés, nous avons collecté des données de trois articles repères : la bière classique, la bière spéciale (prix et volume écoulé) et le soft.

    En 2022, le prix moyen de la bière classique en France est de 6,50€ en 2022, et celui de la bière spéciale de 8,40€.

    Suivant le taux d’inflation en France (+7% depuis 2018), les prix de la bière classique* et de la bière spéciale ne semblent pas avoir évolué significativement.

    Pour la bière classique, le prix minimum observé est de 5,50€, et le maximum de 8,50€. Pour la bière spéciale, ce prix peut varier de 6,50€ jusqu’à 11,50€.

    Voici les prix moyens recensés dans les autres pays européens participants au baromètre :

    • Espagne | Classique : 5,25€ / Spéciale : 6,50€
    • All./Autriche | Classique : 5,80€ / Spéciale : 6,80€
    • Suisse | Classique : 6,15€** / Spéciale : 7,60€
    • Belgique | Classique : 6,80€ / Spéciale : 8€
    • Royaume-Uni | Classique : 7,40€** / Spéciale : 9,70€

    *Prix ajustés à la pinte quand la contenance est de 0,33cl.
    ** Devises converties en € au taux de change applicable au 01/08/2022.

    La part de bière spéciale* par rapport à la totalité de bière consommée augmente de 5 points comparé à 2018, pour une consommation totale qui reste inchangée.

    Si le volume moyen de bière consommé par festivalier stagne à 0,9L depuis 2018, on constate que son type change. En 2018, 59,5% de la bière consommée était classique et en 2022, cette part descend à 54,5%.

    Ces données cassent l’idée reçue prétendant que la majorité des festivaliers consomment la bière “la moins chère”, et prouve qu’il est nécessaire de travailler la profondeur de l’offre de bières proposées en s’appuyant sur les déclinaisons existantes aujourd’hui. Il s’agit d’une véritable attente de la part du public, en plus de constituer une opportunité supplémentaire d’accroître votre revenu.

    Le prix moyen du soft en France est de 3,20€ en 2022, soit le plus bas proposé en Europe.

    Le prix du soft suit lui aussi une augmentation proportionnelle à l’inflation en France. On note tout de même qu’en milieu urbain, ce prix moyen peut augmenter de presque 30% et qu’en Allemagne ce prix a atteint 4,80€.

    *La “bière spéciale” correspond à une bière premium (ALE, IPA etc)

    7. Comment tirer profit des habitudes de consommation des différents publics ?

    De ces chiffres couplés à ceux dans notre article sur la digitalisation du cashless, trois grands constats sont à retenir :

    • La demande en expérience haut de gamme augmente
    • La demande en restauration augmente plus fortement que pour les bars
    • Le public est demandeur d’une expérience digitale plus poussée

    Pour répondre à ces demandes et proposer une expérience à la hauteur des attentes de votre public, il est nécessaire d’adapter votre offre et de continuer à développer des expériences pour l’enrichir (application mobile, click and collect, offre de boissons premiums, pack VIP etc).

    Nous vous recommandons d’utiliser les moyens qui sont à votre disposition pour continuer la collecte et l’analyse approfondie de vos données. Vous pouvez, par exemple, explorer en détail les données collectées sur votre compte Weezevent à travers les outils de billetterie, de contrôle d’accès, de cashless ou d’emailing mis à votre disposition.

    Vous souhaitez être conseillé dans la collecte et l’exploitation de vos données participants ? Contactez notre équipe d’experts !

    Prendre contact


    Pour télécharger le baromètre dans son intégralité, cliquez sur le bouton ci-dessous :

    Télécharger le baromètre 2022

    Articles Recommandés

    Vous êtes désormais abonné.e à nos newsletters !