4 pistes pour rendre votre événement éco-responsable

4 pistes pour rendre votre événement éco-responsable

Le suc­cès d’événe­ments éco-respon­s­ables tels que ceux organ­isés par Eco­Trail ou le fes­ti­val Ter­res du Son peu­vent servir d’ex­em­ples aux organ­isa­teurs en tout genre. Assur­er un impact posi­tif sur l’en­vi­ron­nement, béné­fici­er d’une image favor­able auprès d’un pub­lic aujour­d’hui plus sen­si­ble à la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­nement, mais aus­si auprès des insti­tu­tions qui val­orisent et sou­ti­en­nent ces démarch­es, réduire les coûts… Les avan­tages de « l’é­co-respon­s­abil­i­sa­tion » de son événe­ment sont nom­breux. Mais com­ment faire pour organ­is­er un événe­ment éco-responsable ?

Avant toute chose, il est évi­dent que vous ne pour­rez pas met­tre toutes les actions en place d’un seul coup. Allez‑y pro­gres­sive­ment, cer­tains postes d’émis­sions sont plus impor­tants que d’autres. Pour savoir com­ment pri­oris­er, il pour­ra vous être utile d’établir en pre­mier lieu un diag­nos­tic envi­ron­nemen­tal de votre événe­ment. Il vous servi­ra à iden­ti­fi­er les axes stratégiques pri­or­i­taires de réduc­tion d’émis­sion. C’est par là que le fes­ti­val Marsa­t­ac a com­mencé, et c’est aujour­d’hui un des meilleurs exem­ples à suiv­re en ter­mes d’éco-responsabilité.

Som­maire


    1. Bien choisir le lieu de votre événement

    La pre­mière étape dans l’or­gan­i­sa­tion d’un événe­ment éco-respon­s­able est bien sûr le choix du site.

    • Évitez tant que pos­si­ble les espaces naturels pro­tégés par le con­ser­va­toire du pat­ri­moine de la région en question.
    • Ensuite, préférez un lieu à prox­im­ité des villes et facile­ment acces­si­ble pour lim­iter les tra­jets de vos prestataires et participants.
    • Pro­posez des trans­ports alter­nat­ifs à vos par­tic­i­pants, les pos­si­bil­ités sont nom­breuses : trans­ports en com­muns, parte­nar­i­ats avec des sociétés de navettes vertes ou hybrides, cov­oiturage, accès en car­rosse (et oui, Ter­res du Son l’a fait !) … Pensez toute­fois à bien com­mu­ni­quer en amont pour encour­ager ce type de démarche.
    • Un lieu pou­vant accueil­lir un événe­ment éco-respon­s­able dis­pose d’une bonne expo­si­tion à la lumière naturelle — pour réduire la con­som­ma­tion et ren­dre pos­si­ble l’in­stal­la­tion de pan­neaux solaires -, d’un accès à l’eau potable con­trôlé et à des san­i­taires pro­pres pour éviter les trans­ports et instal­la­tions d’équipements à cet effet.

    2. Optimiser l’équipement du site pour réduire la consommation

    a) Gérez votre consommation en électricité

    La con­som­ma­tion en élec­tric­ité d’un événe­ment est l’une des prin­ci­pales sources de nui­sance envi­ron­nemen­tale. En choi­sis­sant un site dis­posant au préal­able d’un accès à l’élec­tric­ité, vous réduisez les besoins en groupes élec­trogènes et réduisez ain­si votre empreinte écologique. Pensez à favoris­er l’in­stal­la­tion d’am­poules basse con­som­ma­tion et de LED pour vos dif­férents espaces.

    b) Pensez au catering et à la boisson

    Pour organ­is­er un événe­ment respon­s­able, penchez-vous sur les options qui s’of­frent à vous pour votre offre food & bev­er­age. Voici quelques points qui doivent retenir votre attention :

    • Faites appel à des pro­duc­teurs locaux et val­orisez ain­si les cir­cuits courts. De cette manière vous réduirez le temps de trans­port des prestataires et met­trez en avant le ter­ri­toire et le ter­roir de votre man­i­fes­ta­tion. Un moyen de réduire l’empreinte écologique de votre événe­ment et d’avoir ain­si d’avoir un impact posi­tif sur le ter­ri­toire, amenant les col­lec­tiv­ités locales à soutenir davan­tage votre projet.
    • Pensez à (re)valoriser au max­i­mum les den­rées pro­pres à la con­som­ma­tion et à encour­ager la lim­i­ta­tion du gaspillage alimentaire.
    • Utilisez au max­i­mum de la vais­selle réu­til­is­able et ban­nis­sez les assi­ettes, ver­res et cou­verts à usage unique.

    c) N’oubliez pas les commodités

    Con­cer­nant les san­i­taires, les toi­lettes sèch­es restent la solu­tion la plus éco-respon­s­able. Faites néan­moins atten­tion à les entretenir régulière­ment pen­dant l’événe­ment afin de faire éviter de mau­vais­es sur­pris­es à vos participants.

    3. De la communication événementielle à l’éco-communication

    a) Rappelez les bonnes pratiques et encouragez-les

    Pren­dre des mesures vertes ne suf­fit pas, il est impératif de bien com­mu­ni­quer avant, pen­dant et après l’événe­ment sur celles-ci.
    Com­mu­niquez régulière­ment sur tous les modes de trans­ports alter­nat­ifs à dis­po­si­tion des par­tic­i­pants : cov­oiturage, trans­ports en commun…

    Pourquoi ne pas faire béné­fici­er de réduc­tion sur les places aux par­tic­i­pants éco respon­s­ables ? (c’est pos­si­ble en acti­vant l’option cross-sell­ing sur votre bil­let­terie !). Toute mesure favorisant l’en­gage­ment de vos par­tic­i­pants est bonne à prendre !

    b) Communiquez sans utiliser de papier

    L’é­co-respon­s­abil­ité de votre événe­ment passe aus­si par un choix judi­cieux des sup­ports de com­mu­ni­ca­tion. Favoris­er les réseaux soci­aux, les e‑mails, votre site inter­net ou une appli­ca­tion mobile afin de réduire les sup­ports print.

    Tou­jours dans l’op­tique d’éviter l’u­til­i­sa­tion inutile de papi­er, com­mu­niquez auprès de vos par­tic­i­pants pour les inciter à présen­ter un e‑billet aux entrées, plutôt qu’un bil­let imprimé. Néan­moins, cer­tains de vos par­tic­i­pants ne dis­posent pas d’un smart­phone et devront imprimer leur bil­let pour pou­voir le présen­ter lors du con­trôle d’ac­cès. Pour réduire les coûts en éner­gies et en matéri­aux, priv­ilégi­er des fonds de bil­lets neu­tres et peu gour­mands en encre lors de l’im­pres­sion (pensez à réduire les aplats de couleur par exemple).

    Si vous tenez toute­fois à com­mu­ni­quer en print, veillez à bien choisir des matéri­aux écologiques (papi­er recy­clé) et durables, à opti­miser au max­i­mum leur dif­fu­sion et à choisir une charte graphique éco-respon­s­able (police et couleurs néces­si­tant moins d’en­cre à l’im­pres­sion, encre spé­ciale). Si vous avez peur des coûts sup­plé­men­taires générés, pensez à des parte­nar­i­ats avec des imprimeurs locaux pour, encore une fois, val­oris­er l’ac­tiv­ité locale. Enfin, évitez de met­tre des infor­ma­tions périss­ables (date, pro­gram­ma­tion, édi­tion…) sur les sup­ports voués à être réu­til­isés. Vous économis­erez sur vos édi­tions futures et la planète vous en sera reconnaissante.

    Bien com­mu­ni­quer sur votre démarche envi­ron­nemen­tale, c’est favoris­er un bon com­porte­ment pen­dant votre événe­ment avec un pub­lic bien sensibilisé.

    4. Sensibiliser et éduquer

    En plus d’une com­mu­ni­ca­tion sur vos engage­ments et actions, vous pou­vez don­ner l’ex­em­ple à vos par­tic­i­pants en met­tant en place une col­lecte sélec­tive des déchets. Affectez une « équipe verte » de bénév­oles près des espaces de tri pour expli­quer et véri­fi­er que le tri est bien respec­té, ou dis­tribuez des cen­dri­ers de poche à vos par­tic­i­pants. Cela pour­rait affecter leur com­porte­ment au quo­ti­di­en et peut-être même leur don­ner de bonnes idées pour l’or­gan­i­sa­tion de leurs futurs événements.

    Enfin, pensez à inviter des asso­ci­a­tions qui œuvrent pour la cause envi­ron­nemen­tale comme parte­naires, met­tez en place des stands de sen­si­bil­i­sa­tion et com­mu­niquez sur les démarch­es d’entreprises locales en faveur de l’environnement.


    Créer un événe­ment adap­té à la cause envi­ron­nemen­tale néces­site peut-être quelques efforts mais ces 4 axes de réflex­ion suff­isent à opti­miser son empreinte écologique.

    « Écore­spon­s­abilis­er » son événe­ment, c’est s’en­gager auprès des riverains et des acteurs locaux, eux-mêmes éco-respon­s­ables, pour préserv­er leur ter­ri­toire et sen­si­bilis­er à la cause envi­ron­nemen­tale. Évidem­ment, le change­ment doit se faire pro­gres­sive­ment mais, à terme, il est à la portée de tous de réduire l’empreinte écologique de son événe­ment. Pourquoi pas même vis­er l’im­pact envi­ron­nemen­tal zéro, à l’in­star de fes­ti­vals comme Marsa­t­ac ou encore Les Vieilles Char­rues qui n’en sont pas loin !

    Vous aus­si, organ­isez votre événe­ment sim­ple­ment avec Weezevent en cli­quant ci-dessous :

    En savoir plus

    Articles Recommandés

    Vous êtes désormais abonné(e) à nos newsletters !