Festival Electrozîles : premier événement cashless Weezevent en Suisse !

Festival Electrozîles : premier événement cashless Weezevent en Suisse !

Du 22 au 24 juin 2018, Wee­zevent accom­pa­gnait le fes­ti­val Elec­trozîles à Sion, en Suisse. Un week-end dans un cadre idyl­lique, au bord du Rhône au milieu du Valais (Suisse), pour fêter la 7ème édi­tion du fes­ti­val techno/house/psytrance. Les orga­ni­sa­teurs ont opté cette année pour le déploie­ment de la solu­tion de paie­ment cash­less Wee­zevent dont voi­ci le retour d’expérience.

C’est dans un cadre serein et cha­leu­reux que nous sommes arri­vés jeu­di soir pour for­mer les res­pon­sables d’équipes. En 10 minutes montre en main la solu­tion était maî­tri­sée, à la grande sur­prise de la res­pon­sable du cash­less du fes­ti­val, habi­tuée à plus de réti­cence du staff.

L’organisateur du fes­ti­val avait choi­si cette année une solu­tion de paie­ment cash­less par carte NFC, pour cet évé­ne­ment à taille humaine auquel par­ti­cipent des artistes de la scène inter­na­tio­nale et à l’offre très variée. Sur le site, trois scènes (la main stage, la tente Ber­tha et la tente Agathe « Silent stage »), trois bars, trois food­trucks et quatre banques cash­less. Une confi­gu­ra­tion clas­sique pour un évé­ne­ment atti­rant prin­ci­pa­le­ment un public local. On atten­dait près de 2 000 fes­ti­va­liers par jour.

Après 6 édi­tions, les orga­ni­sa­teurs prouvent leur expé­rience dès le lan­ce­ment du fes­ti­val. Les fes­ti­va­liers arrivent pro­gres­si­ve­ment. Ven­dre­di, vers 23h, la forte affluence de fes­ti­va­liers, heu­reux après la vic­toire de la Suisse, n’empêchera pas un accès fluide au fes­ti­val et aux points de vente grâce à une solu­tion cash­less opti­male.

 

Cashless electroziles weezevent

 
Retour de l’organisateur :
« Nous avions déjà expé­ri­men­té le cash­less les deux années pré­cé­dentes avec un autre pres­ta­taire, non sans dif­fi­cul­té. Nos bar­mans et ban­quiers étaient inquiets cette année suite aux dif­fi­cul­tés éprou­vées l’an pas­sé face au chan­ge­ment et ont été agréa­ble­ment sur­pris par la solu­tion de Wee­zevent. Rapide, effi­cace, facile d’utilisation et adap­tée à nos besoins.
Les avan­tages du dis­po­si­tif ont véri­ta­ble­ment faci­li­té le dérou­le­ment du fes­ti­val. La trans­pa­rence des don­nées récol­tées offre des pos­si­bi­li­tés inté­res­santes sur le plan orga­ni­sa­tion­nel, admi­nis­tra­tif et du contrôle, pen­dant et après le fes­ti­val. »

 

Dimanche matin 6h, 2h après la fer­me­ture des portes, l’équipe Wee­zevent récu­père le maté­riel et récolte les pre­miers retours : une réus­site. Mal­gré quelques dif­fi­cul­tés à se rap­pe­ler cer­taines fonc­tion­na­li­tés dans le rush du ser­vice, la faci­li­té de prise en main, la rapi­di­té et la fia­bi­li­té de la solu­tion ont séduit. « Ah c’est beau­coup mieux que l’année der­nière hein ! Vous reve­nez pour la 8ème ? » lance une res­pon­sable bar dans une embras­sade, ce sera avec plai­sir.

On a appré­cié :

  • L’originalité de la Silent Stage qui venait ajou­ter de la diver­si­té et une ambiance assez inso­lite au fes­ti­val.
  • La séré­ni­té et l’autonomie du staff tout au long du week-end, les équi­pe­ments ont été vite adop­tés.
  • Un sublime cadre natu­rel, magni­fié par une scé­no­gra­phie immer­sive avec lasers, Vjing, écrans et barres de Led.
Partager cet article