Comment animer un atelier ou un workshop ?

Comment animer un atelier ou un workshop ?

Vous avez décidé — ou on vous a demandé — d’organ­is­er des ate­liers ou des work­shops ? C’est une bonne idée pour partager un savoir ou des com­pé­tences au sein d’une entre­prise, un club ou une asso­ci­a­tion. De plus, cette trans­mis­sion de con­nais­sances ne néces­site pas for­cé­ment de réin­ven­ter la roue. Quelques règles de base doivent sim­ple­ment être appliqués pour que la magie de la com­mu­ni­ca­tion en groupe opère. Dans cet arti­cle, nous détail­lons les élé­ments indis­pens­ables pour met­tre toutes les chances de votre côté et réus­sir l’animation de votre ate­lier ou work­shop.

Som­maire

  1. Pré­par­er le ter­rain
  2. Libér­er la créa­tiv­ité
  3. Laiss­er pra­ti­quer
  4. Prévoir des paus­es
  5. Valid­er avec une check­list
  6. Utilis­er des astuces de pro

1. Préparer le terrain

La pré­pa­ra­tion est l’élément fon­da­teur d’un ate­lier réus­si, et elle vous aide à par­tir plus con­fi­ant. Con­stituer un pro­gramme ou une trame d’atelier est un bon moyen de vous assur­er que vous êtes suff­isam­ment pré­paré, et que vous aurez assez de temps pour cou­vrir les points que vous voulez abor­der. Atten­tion, il est par­fois ten­tant de vouloir aller le plus vite pos­si­ble pour trans­met­tre un max­i­mum de con­nais­sances. Soyez plutôt réal­istes quant au temps que vous voulez accorder à chaque activ­ité, et n’hésitez pas à couper franche­ment dans les sujets à retir­er.

Pre­mière­ment, réfléchissez aux objec­tifs de votre ate­lier. Notes-les sur un car­net ou tout autre doc­u­ment lorsque vous y tra­vailler. Vous pour­rez ain­si y revenir lorsque vous plan­i­fierez chaque activ­ité, en vous posant les ques­tions suiv­antes : les activ­ités que je suis en train de pré­par­er aident-elles à attein­dre les objec­tifs de l’atelier ? Per­me­t­tent-elles au groupe de se déten­dre et d’apprendre à se con­naître ? Si la réponse est non, cette activ­ité est prob­a­ble­ment inutile à votre ate­lier.

Ensuite, créez un site inter­net ou un mini-site d’inscription sur Weezevent pour con­fig­ur­er des dates d’ateliers et des séances en quelques clics. Décrivez le con­tenu de vos ate­liers et don­nez envie aux curieux d’y par­ticiper. Jouez sur vos dif­férences pour être attrac­t­ifs. Il existe des mil­liers d’ateliers en France et prob­a­ble­ment des cen­taines dans votre ville. Soyez créat­ifs !

2. Libérer la créativité

On s’est habitués aux ate­liers qui se révè­lent être de sim­ples présen­ta­tions ou dis­cus­sions de groupes. Ils sont plus faciles à organ­is­er, mais avec quelques efforts de plus on peut aider les par­tic­i­pants à appren­dre beau­coup plus grâce à un vrai ate­lier — et à pren­dre plus de plaisir égale­ment ! Une per­son­ne mémorise plus facile­ment si elle est active­ment impliqué dans son appren­tis­sage, et si l’atelier est intéres­sant et dynamique.

Faciliter le déroulé d’un ate­lier revient à aider le groupe à partager ses pro­pres expéri­ences. Vous pou­vez apporter vos con­nais­sances et votre vécu, mais l’essentiel est que cha­cun soit réelle­ment impliqué.

Deman­dez-vous si quelqu’un dans le groupe a déjà vécu — directe­ment ou indi­recte­ment — une sit­u­a­tion qui con­cerne votre sujet. Si vous pensez que c’est le cas, trou­vez un moyen de faire par­ticiper la per­son­ne. Faites un tour de table rapi­de pour que cha­cun abor­de le sujet ou répar­tis­sez les par­tic­i­pants en petit groupe avec une tâche à effectuer. Même si vous maîtrisez le mieux la thé­ma­tique, vous pou­vez créer des jeux, des scènes ou des moyens pour que vos par­tic­i­pants com­mu­niquent leurs pro­pres expéri­ences en toute con­fi­ance. Cela ren­dra votre ate­lier plus vivant et pas­sion­nant !

Il est recom­mandé de faire bouger physique­ment les par­tic­i­pants toutes les 90 min­utes env­i­ron. Un exer­ci­ce rapi­de, un jeu, ou le sim­ple fait de chang­er de siège ou de dis­po­si­tion empêchera les par­tic­i­pants de piquer du nez !

3. Laisser pratiquer

Si votre ate­lier con­cerne une activ­ité pra­tique — comme du jar­di­nage ou du code infor­ma­tique, assurez-vous de laiss­er assez de temps aux par­tic­i­pants pour tester leurs nou­velles com­pé­tences. Cela les aide à gag­n­er en con­fi­ance et ils se sou­vien­dront mieux de ce qu’ils ont appris. Surtout s’ils peu­vent répéter l’exercice en faisant des erreurs et en apprenant de ces dernières.

4. Prévoir des pauses

Lorsqu’on organ­ise un ate­lier, on oublie rapi­de­ment de plan­i­fi­er des paus­es — on a tou­jours l’impression qu’il faut caler des activ­ités là où il y a trop peu de temps. Cepen­dant, ani­ma­teurs et par­tic­i­pants à des ate­liers sont tous humains et soumis à la fatigue. Cette dernière com­plique la com­préhen­sion et la mémori­sa­tion de nou­velles con­nais­sances.

Si votre ate­lier dure plus ou moins 2h, il est générale­ment pos­si­ble de pren­dre un thé, un café ou autre chose à la fin de la séance. S’il dure plus de 2h, il est recom­mandé de plan­i­fi­er une pause toutes les deux ou trois heures, avec une stim­u­la­tion rapi­de pour repar­tir sur de bonnes bases.

5. Valider avec une checklist

  • Avez-vous respec­té un équili­bre entre les dif­férents types d’activité ?
  • Le temps est-il répar­ti entre les activ­ités pra­tiques, les moments de stim­u­la­tion, et les paus­es ?
  • Savez-vous ce que vous allez dire et com­ment vous allez pren­dre les choses en main ?
  • Le lieu, le mobili­er et les rafraîchisse­ments sont-ils prévus ?
  • Avez-vous tout le matériel dont vous avez besoin ?
  • Cer­tains par­tic­i­pants ont-ils des besoins spé­ci­fiques, et com­ment allez-vous y répon­dre ?
  • Mon site d’inscription en ligne est-il intu­itif et clair pour mes futurs par­tic­i­pants ?

6. Utiliser des astuces de pro

Les stimulations rapides

Ces petits moments appor­tent de l’énergie et de la con­cen­tra­tion au groupe. Cela peut être aus­si sim­ple que des étire­ments ou un change­ment de sièges, ou un sim­ple jeu comme les bruits d’animaux : assignez à cha­cun un ani­mal dif­férent et ban­dez les yeux de tout le monde. Le défi pour les par­tic­i­pants est de se regrouper par espèces, sans par­ler, unique­ment en imi­tant le bruit des ani­maux. Choi­sis­sez au moins trois ani­maux pour chaque espèce.

Le tour de table

Cha­cun par­le à son tour sans inter­rup­tion ou com­men­taire de qui que ce soit. Cela peut être utile en intro­duc­tion d’un ate­lier, ou pour con­naître le niveau de famil­iar­ité des par­tic­i­pants avec votre dis­ci­pline.

Le brainstorming

Rassem­blez un max­i­mum d’idées en un min­i­mum de temps. Com­mencez par pos­er un sujet et deman­dez aux par­tic­i­pants de vous dire tout ce qui leur passe par la tête le plus rapi­de­ment pos­si­ble — sans auto-cen­sure ni débat. Cela encour­age la créa­tiv­ité et une énergie débridée. Écrivez toutes les idées pour des dis­cus­sions ultérieures.

Le réservoir à questions

Lorsque des ques­tions ou des sug­ges­tions survi­en­nent et que vous ne pou­vez pas y répon­dre immé­di­ate­ment, met­tez-les de côté sur une grande feuille de papi­er fixée au mur. Vous y revien­drez plus tard. Cela vous per­met de rester focal­isé sur l’essentiel, mais ras­sure les par­tic­i­pants qui auront une réponse quelques min­utes plus tard.

Les petits groupes

Les par­tic­i­pants sont générale­ment plus à l’aise pour com­mu­ni­quer en petits groupes. Ils s’y sen­tent plus libre de par­ticiper aux échanges. Expliquez claire­ment ce que vous voulez que le groupe effectue comme exer­ci­ce, écrivez-les à la vue de tout le monde. Si vous voulez une resti­tu­tion, assurez-vous qu’une per­son­ne de chaque groupe prenne des notes.

La réponse par le groupe

Vous n’avez pas à répon­dre à toutes les remar­ques. Si c’est pos­si­ble, lais­sez cette mis­sion au groupe. Lorsqu’une per­son­ne pose une ques­tion, deman­dez au groupe si quelqu’un a une réponse à apporter. Vous restez bien sûr disponible si per­son­ne n’intervient.

Vous avez lu atten­tive­ment cet arti­cle ? Il ne vous reste plus qu’à lancer vos ate­liers et work­shops. Avec une solu­tion d’inscriptions tout-en-un, vous avez les cartes en main pour réus­sir vos ate­liers. Décou­vrez notre solu­tion d’ inscrip­tions en ligne et ses mul­ti­ples fonc­tion­nal­ités en cli­quant sur le bou­ton ci-dessous :

Organ­isez un ate­lier

Partager cet article