[TEAM] À la rencontre de Valentin, Chef de projet digital – Product owner

[TEAM] À la rencontre de Valentin, Chef de projet digital – Product owner

Valentin a rejoint l’équipe Weezevent en tant que Chef de Pro­jet Dig­i­tal pour amélior­er et faire évoluer notre pro­duit. Ren­con­tre.

Que fai­sais-tu avant Weezevent ?

J’ai com­mencé en tant que chef de pro­jet web aux Eurock­éennes de Belfort, en 2011. Je suis finale­ment resté 6 édi­tions, en étof­fant mes dif­férentes mis­sions au fur et à mesure : ges­tion du parc infor­ma­tique, « con­sult­ing » dig­i­tal pour les dif­férents pôles du fes­ti­val.

Valentin au centre entouré du staff communication des Eurocks – Crédit photo ©Christain Deschler
Valentin au cen­tre entouré du staff com­mu­ni­ca­tion des Eurocks – Crédit pho­to ©Chris­tain Deschler

Qu’est ce qui t’a amené chez Weezevent, com­ment as-tu con­nu la société ?

Il y avait de la lumière et du chauffage… Non plus sérieuse­ment, en effec­tu­ant un tra­vail de veille con­stant sur les dif­férents pro­duits dig­i­taux, je suis tombé sur Weezevent avec l’envie de tester. J’ai créé un compte, et je me suis rapi­de­ment ren­du compte que l’outil était ergonomiqueacces­si­ble et sim­ple d’utilisation : quelque chose de rare dans le monde du tick­et­ing. En 2014, nous avons reçu un mail de Weezevent qui souhaitait nous présen­ter le pro­duit. L’histoire Weezevent / Eurock­éennes a com­mencé. En par­al­lèle, j’ai ten­té un rêve de gosse : être admis à l’école des Gob­elins, sur une for­ma­tion de Directeur de Pro­jet Dig­i­tal en alter­nance. J’ai réus­si le con­cours d’admission : j’étais donc à la recherche d’un poste, avec la petite boule au ven­tre de quit­ter le monde de l’événementiel et surtout des fes­ti­vals. Puis, Weezevent a annon­cé être à la recherche d’un chef de pro­jet dig­i­tal, nous avons dis­cuté d’une pos­si­bil­ité de boss­er ensem­ble et me voilà.

Quelles sont tes fonc­tions ? Peux-tu nous décrire ta journée type ?

Je suis Prod­uct Own­er. Mon poste con­siste à faire évoluer le pro­duit : je dois réfléchir aux dif­férentes fonc­tion­nal­ités qui pour­raient être intéres­santes pour le pro­duit Weezevent, ou demandées par les organ­isa­teurs, ma direc­tion et le reste de l’équipe. Je spé­ci­fie / décris et tra­vaille main dans la main avec l’équipe tech­nique qui va dévelop­per celles-ci. Puis tester la nou­velle fonc­tion­nal­ité, véri­fi­er si elle est con­forme aux attentes des dif­férents acteurs pour une mise en pro­duc­tion.
J’oeuvre égale­ment, avec l’équipe pro­duit et tech­nique, au main­tien et à l’évolution des fonc­tion­nal­ités exis­tantes. C’est être aus­si sur le ter­rain pour voir le pro­duit en exploita­tion pen­dant les dif­férents événe­ments, afin d’avoir de pré­cieux retours sur les choses qui peu­vent être améliorées. Nous devons égale­ment iden­ti­fi­er les points qui pour­raient sim­pli­fi­er la vie de l’organisateur et du par­tic­i­pant. Je pense qu’il n’y a pas de journée type chez Weezevent, et c’est bien ce qui car­ac­térise tout le con­fort de tra­vailler ici.

Com­ment résumerais-tu la philoso­phie Weezevent ?

Weezevent, c’est être au plus près du client. Etre à l’écoute de ses besoins et attentes. Ren­con­tr­er les organ­isa­teurs avec qui nous tra­vail­lons, et avoir un lien priv­ilégié avec ceux-ci. Aider l’organisateur à met­tre en place la tech­nolo­gie dont il a besoin pour réus­sir la mise en oeu­vre de ses dif­férents pro­jets. C’est aus­si être sur le ter­rain pour ras­sur­er et soulager l’organisateur en lui per­me­t­tant d’avoir la tête libre de toutes ques­tions tech­nologiques. C’est lui met­tre à dis­po­si­tion la tech­nolo­gie qui va lui per­me­t­tre d’atteindre ses objec­tifs de réus­site.

Mer­ci à Valentin pour cette inter­view !

Relire l’interview de Geof­frey et Guillemette, mem­bres de la team Sup­port Clients et Logis­tique.

Partager cet article