Quel positionnement par rapport à France Billet et TicketNet…?

Quel positionnement par rapport à France Billet et TicketNet…?

Il existe, plusieurs solutions de billet­teries en ligne « concur­rentes » à Weezevent, parmi elles, deux sont parti­cu­liè­rement connues TicketNet (E.Leclerc, Auchan…) et France­Billet (Fnac, Carrefour…) qui sont les deux plus grosses centrales de réser­va­tions de billets en France.

Leur gros avantage est d’offrir un réseau de distri­bution solide via leurs magasins en complément de leur plate­forme d’achat de billets en lignes. Ainsi on peut facilement acheter des places pour le concert d’Elton John au Parc des Princes au Carrefour de Quimper, ou se promener sur l’agenda d’événements de ces sites Internet. En revanche, c’est le revers de la médaille, les commis­sions retenues par ces deux opéra­teurs sont souvent très élevées (10% du billet pour simplifier) et l’accès aux données générées (la fameuse base de données) restreint , d’où une certaine grogne des produc­teurs de spectacle et la tentation de se réappro­prier les billet­teries. L’exemple de Live Nation le plus gros producteur de spectacles outre Atlan­tique qui vient de se séparer de Ticket­Master (une sorte de France Billet puissance 10) pour vendre ses billets depuis son propre site illustre bien ce phénomène.

Toute la stratégie et le position­nement de Weezevent est d’être complé­men­taire de ces solutions classiques  (TicketNet et consorts) en offrant tout d’abord un tarif 4 fois moins cher (2,5%) et en laissant pleine jouis­sance de la base de donnée aux organi­sa­teurs. Le système Weezevent permet en quelques minutes aux produc­teurs, organi­sa­teurs et autres tourneurs de greffer à leur site un module de billet­terie complè­tement sécurisé pour vendre leurs places. Le trafic généré direc­tement par leur site peut dès lors être converti en ventes. Etant donné que ce trafic est généré direc­tement par le site de l’organisateur ou ses réseaux (Facebook et autres) il est logique que celui-ci paye une commission moindre que pour un trafic non généré : celui des magasins Fnac, Auchan, Carrefour et de leurs sites.

Une bonne stratégie serait alors d’utiliser pleinement ces deux canaux : TicketNet et France­Billet pour les achats impulsifs et élargir sa zone de chalandise, Weezevent pour les clients (base de donnée) et trafics captifs (sur ses sites Internet).

Partager cet article