Naissance d’un mastodonte de la billetterie en ligne

Bar­ry Diller, l’homme qui veut se con­stituer un empire médi­a­tique sans fron­tières, va don­ner nais­sance à un nou­veau poids lourd du spec­ta­cle vivant. Le rap­proche­ment entre Tick­et­mas­ter et Live Nation est enclenché. Ne reste plus qu’à con­va­in­cre les esprits méfi­ants qu’il ne dévor­era pas tout sur son pas­sage.

Cuil­lère en argent et layette cousue d’or
La firme de Bar­ry Diller, Tick­et­mas­ter Enter­tain­ment, spé­cial­iste de la dis­tri­b­u­tion de bil­lets de con­certs, et Live Nation, qui organ­ise ces mêmes con­certs, ont annon­cé leur mariage. Les bans sont à peine pub­liés que nous con­nais­sons déjà le petit nom du fruit de leur union, Live Nation Enter­tain­ment (autant faire sim­ple), qui devient d’em­blée « le pre­mier groupe mon­di­al de spec­ta­cles vivants ».

Dans son berceau, le nou­veau-né trou­vera une layette qui devrait lui per­me­t­tre d’af­fron­ter sere­ine­ment l’hiv­er économique qui s’an­nonce : 2,5 mil­liards de dol­lars, c’est l’es­ti­ma­tion de la valeur de l’en­tre­prise. Pour don­ner nais­sance à cet enfant titanesque, les deux par­ents échang­eront leurs actions, dans la pro­por­tion de 1,384 action Live Nation con­tre 1 action Tick­et­mas­ter. Finale­ment, les action­naires des deux groupes pos­séderont cha­cun une moitié de la nou­velle entité.

Mais la fée cara­bosse de la con­cur­rence pour­rait se fâch­er

Et tout cela se fait pour le bien de tous, nous explique Michael Rapino, le Pdg de Live Nation : « trop de bil­lets restent inven­dus, et trop de fans sont frus­trés par leurs mau­vais­es expéri­ences de bil­let­terie [engen­drant] des coûts plus élevés et un accès chao­tique aux bil­lets ». Seule­ment voilà. Au moment de pronon­cer le « oui » (ou le « yes, I do », plus con­forme aux mœurs anglo-sax­onnes), il se pour­rait que, du fond de l’église, se lève une per­son­ne opposée farouche­ment à cette union : le gen­darme améri­cain de la con­cur­rence.

Avec ses pro­por­tions pachy­der­miques dans l’in­dus­trie musi­cale, la créa­tion du nou­veau groupe pour­rait bien être annulée par les autorités anti-trust. Aux pre­mières rumeurs de flirt entre les deux entre­pris­es, le chanteur Bruce Spring­steen s’é­tait déjà publique­ment offusqué d’une dom­i­na­tion aus­si out­ran­cière.

Resté célèbre pour avoir lancé un qua­trième réseau de télévi­sion aux États-Unis, Fox Tele­vi­sion Net­work, Bar­ry Diller con­firme sa stratégie et ses appétits gar­gantuesques, forgeant son empire sur tous les types de diver­tisse­ments, qu’ils soient en ligne, sur le petit écran ou dans les salles de con­cert.

Source : © Zonebourse.com 2009

Partager cet article