Mondial 2014 : système de billetterie en ligne à revoir

La Fédéra­tion inter­na­tionale de foot­ball (Fifa) veut “repren­dre à zéro” le sys­tème de vente et de déter­mi­na­tion des prix pour le Mon­di­al-2014 au Brésil, tirant les leçons de l’ex­péri­ence sud-africaine, a indiqué jeu­di son secré­taire général, Jérôme Val­cke.

“Le sys­tème que nous avons mis en place (pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud) n’é­tait pas par­fait”, a recon­nu M. Val­cke, citant notam­ment la vente de bil­lets à tra­vers un sys­tème com­plexe de can­di­da­tures sur l’in­ter­net dans un pays où la con­nex­ion au Web reste réservée à une élite. “Nous allons repren­dre à zéro tout le sys­tème de bil­let­terie pour 2014”, a‑t-il souligné devant l’As­so­ci­a­tion des cor­re­spon­dants étrangers à Johan­nes­bourg. “Nous apprenons énor­mé­ment en Afrique du Sud.”

Les ventes n’ont véri­ta­ble­ment décol­lé dans le pays qu’après l’ou­ver­ture à la mi-avril de guichets d’achats directs. Les prix des bil­lets, pro­posés à l’o­rig­ine par le comité local d’or­gan­i­sa­tion (LOC), ont en out­re con­tribué à décourager les sup­por­t­eurs du reste du con­ti­nent, qui n’ont pas eu accès au tarif spé­cial accordé aux Sud-Africains, a pour­suivi le secré­taire général. “Peut-être que cela peut être changé à l’avenir”, a‑t-il con­tin­ué, soulig­nant qu’une grande par­tie du finance­ment du LOC prove­nait de la vente des bil­lets.

Le min­istre sud-africain du tourisme, Marthi­nus van Schalk­wyk, avait regret­té mar­di devant les députés au Cap (sud-ouest) la faible par­tic­i­pa­tion des sup­por­t­eurs du con­ti­nent à ce pre­mier Mon­di­al jamais organ­isé en Afrique. Sur les 2,5 mil­lions de bil­lets ven­dus, 38% l’ont été à des étrangers, dont 2% à des Africains du reste du con­ti­nent, soit 11.300 places et un quart seule­ment des prévi­sions, a détail­lé le min­istre.

“Les gens en Afrique n’achè­tent pas de bil­lets sur inter­net. C’est une énorme erreur de la Fifa et Match (son parte­naire pour la bil­let­terie et l’héberge­ment, NDRL), qui ont aus­si pra­tiqué des prix trop élevés”, a‑t-il estimé.

Quelque 300.000 vis­i­teurs étrangers, soit 150.000 de moins que les prévi­sions ini­tiales, sont atten­dus en Afrique du Sud pour la Coupe du monde.

Source : www.lepoint.fr

Partager cet article