Interview de Loïc Darras, responsable communication et marketing du club de hockey sur glace: Tornado Luxembourg

Interview de Loïc Darras, responsable communication et marketing du club de hockey sur glace: Tornado Luxembourg
_LA_2633nb
Loïc Dar­ras

 Weezevent : Pou­vez-vous vous présen­ter briève­ment à nos lecteurs ?

Loïc Dar­ras :  Je fais par­tie de l’équipe dirigeante du Tor­na­do Lux­em­bourg, le club de hock­ey sur glace de la ville de Lux­em­bourg. Je suis plus par­ti­c­ulière­ment en charge des aspects qui touchent au mar­ket­ing et la com­mu­ni­ca­tion ain­si que la recherche de spon­sors. Nous prenons part au cham­pi­onnat de France en 3eme divi­sion. Notre ambi­tion est d’y fig­ur­er de la manière la plus respectable pos­si­ble puis d’envisager une mon­tée. Nous sommes ambitieux.

W : Pou­vez-vous nous décrire votre événe­ment : depuis quand et pourquoi existe-t-il ? Qui cible-t-il ? Souhaitez-vous dynamiser votre région ?

L.D. : Le club existe depuis 1987 mais l’équipe pre­mière prend part au Cham­pi­onnat de France depuis 2005. Nous comp­tons près de 250 licen­ciés et cou­vrons 6 caté­gories de jeunes. Notre pati­noire peut con­tenir jusqu’à 1000 places et nous prof­i­tons d’une deux­ième sur­face de glace pour les entraine­ments. Nous prof­i­tons d’infrastructures de très bon niveau. J’ai dans l’idée que nous pour­rons un jour faire salle pleine à chaque journée de cham­pi­onnat ! Le hock­ey sur glace con­tient tous les ingré­di­ents pour devenir extrême­ment pop­u­laire au Lux­em­bourg.

W : Pourquoi avez-vous choisi Weezevent ? Quel était votre besoin ini­tial ?

L.D. : Gér­er un club ama­teur, c’est vis­er l’excellence du haut niveau en matière de ges­tion, mais avec un bud­get mod­este. Weezevent nous offre un out­il fan­tas­tique. Nous pou­vons maitris­er nos coûts de ges­tion de la bil­let­terie tout en offrant à nos spec­ta­teurs une solu­tion de réser­va­tion con­viviale et rapi­de.

W : Com­ment utilisez-vous Weezevent ? Com­ment notre solu­tion a‑t-elle répon­du à votre besoin ?

L.D. : Notre besoin pre­mier était basique. Nous voulions désen­gorg­er la caisse les soirs de match. Nous voulions aus­si capter cette clien­tèle volatile qui annule au dernier moment sa venue en l’incitant à réserv­er ses places à l’avance. Nous avons pour l’instant 2 manières d’accéder à l’interface de réser­va­tion : par Weezevent directe­ment, et via Face­book. Face­book est un gros vecteur de com­mu­ni­ca­tion pour un club comme le nôtre et la solu­tion Weezevent est très puis­sante à cet égard. Nous gérons aus­si les invi­ta­tions pour nos spon­sors futurs et poten­tiels, la presse. C’est un gage de sérieux dans une démarche de recherche de spon­sors.

Équipe hock­ey sur glace Tor­na­do Lux­em­bourg

W : Qu’est-ce que cela vous a changé, amélioré ? Avant / Après ?

L.D. : Les objec­tifs visés ont été atteints. Notre fréquen­ta­tion a été en hausse toute la sai­son, sans néces­sité de caisse sup­plé­men­taire. C’est le résul­tat de plusieurs mesures, et d’un cer­tain niveau de «spéc­tac­u­lar­ité » sportive aus­si, mais Weezevent est claire­ment un des piliers de cette pro­gres­sion.

W : Un con­seil à nos util­isa­teurs ? Sur l’u­til­i­sa­tion de la plate­forme, le for­mu­laire, le etick­et …?

L.D. : En tant qu’administrateur du compte, je peux affirmer que l’utilisation de Weezevent est incroy­able­ment sim­ple. Tout le monde est sat­is­fait y com­pris notre tré­sori­er qui a accès à des bor­dereaux clairs et com­plets. Nous avons été très bien accom­pa­g­nés, c’est à not­er.

W : Quels sont vos futurs pro­jets ? Evéne­ments à venir ?

L.D. : Nous con­tin­uerons à utilis­er les solu­tions Weezevent pour la sai­son 2016/2017. Nous réfléchissons à inté­gr­er la plate­forme de réser­va­tion dans notre pro­pre web­site. Nous envis­ageons aus­si de pro­pos­er à nos spon­sors des packs inté­grant des loges, du cater­ing… Cela sup­pose donc des niveaux d’accès dif­férents, d’autres flux de spec­ta­teurs. Weezevent per­met aus­si de gér­er cela, avec quelques investisse­ments qu’un club de notre niveau peut assumer.

W : Un dernier mot ?

L.D. : C’est très ras­sur­ant d’utiliser une solu­tion qui colle à nos besoins actuels, mais peut évoluer à notre rythme et répon­dre à nos ambi­tions les plus folles en ter­mes de fréquen­ta­tion. Je ne vois pas telle­ment de lim­ite finale­ment, et je remer­cie les équipes de Weezevent d’avoir conçu ces out­ils. Ils ont tout com­pris à notre « busi­ness mod­el » et peu­vent gér­er une mul­ti­tude de spé­ci­ficités. En cela je leur tire mon cha­peau.

Mer­ci à Loïc et à toute son équipe !

L’équipe Weezevent

Prof­itez-en pour relire l’in­ter­view de Richard Men­n­eveux, fon­da­teur de French­Web: http://blog.weezevent.com/interview-de-richard-menneveux-fondateur-de-frenchweb/

Partager cet article