Interview de Jessica Kroon, auteur du blog «aufouraumoulin.com»

Interview de Jessica Kroon, auteur du blog «aufouraumoulin.com»

Chaque mois, nous con­tac­tons un organ­isa­teur d’événe­ments par­mi nos nom­breux clients, dont nous trou­vons le con­cept orig­i­nal, proche des valeurs que nous sommes fiers de porter. Retrou­vez ce mois-ci l’in­ter­view de Jes­si­ca Kroon, auteur du blog “aufouraumoulin.com”.

Weezevent : Pou­vez-vous vous présen­ter briève­ment à nos lecteurs ?

Jes­si­ca Kroon : Je suis Jes­si­ca, auteur du blog aufouraumoulin.com, dédié à l’alimentation durable, ce qui englobe la cui­sine (et donc des recettes) mais qui s’intéresse égale­ment au sourc­ing des ali­ments et même à l’auto-production en encour­ageant les urbains à cul­tiv­er sur leur bal­con.

Jessica Kroon, auteur du blog aufouraumoulin.com
Jes­si­ca Kroon, auteur du blog aufouraumoulin.com

 

W : Pou­vez-vous nous décrire votre événe­ment : depuis quand et pourquoi existe-t-il ? Qui cible-t-il ? 

J.K. : J’organise des ate­liers qui sont le pro­longe­ment et la con­créti­sa­tion « In Real Life » des idées que je veux faire pass­er à tra­vers mon blog. Cer­tains sont con­sacrés à la cui­sine, d’autres au jar­di­nage, d’autres encore à la décou­verte d’ingrédients peu con­nus ou orig­in­aux mais qui ont un intérêt d’un point de vue écologique comme les fleurs comestibles par exem­ple (qui sont par ailleurs de grands aux­il­i­aires au potager). Mes ate­liers ciblent les citadins (parisiens au sens large à ce stade) qui ont envie de (re)nouer des liens avec une ali­men­ta­tion durable. Ils pren­nent par­ti­c­ulière­ment en compte les con­traintes spé­ci­fiques de la vie dans une grande métro­pole comme Paris en ter­mes de temps, d’espace, d’approvisionnement en pro­duits sains et respectueux de l’environnement.

W : Pourquoi avez-vous choisi Weezevent ? Quel était votre besoin ini­tial ?

J.K. : L’organisation des ate­liers a été décidée de manière très spon­tanée, il a donc fal­lu que je monte les ate­liers très rapi­de­ment (en moins d’une semaine). Du coup il me fal­lait un out­il fiable et rapi­de à met­tre en œuvre. Voilà pourquoi j’ai choisi Weezevent.

W : Com­ment utilisez-vous Weezevent ? Com­ment notre solu­tion a‑t-elle répon­du à votre besoin ?

J.K. : Dis­ons qu’à par­tir du moment où les don­nées de l’événement sont calées (lieu, con­tenu, tarif, etc.) je peux créer l’événement dans Weezevent en 5 min­utes chrono et don­ner immé­di­ate­ment la pos­si­bil­ité aux par­tic­i­pants de s’inscrire sur le min­isite via mes canaux de com­mu­ni­ca­tion de prédilec­tion : mon blog, ma page Face­book, Insta­gram et Twit­ter en par­ti­c­uli­er.

Atelier balcon potager par aufouraumoulin.com
Ate­lier bal­con potager par aufouraumoulin.com

 

W : Qu’est-ce que cela vous a changé, amélioré ? Avant / Après ?

J.K. : Je n’ai pas l’expérience d’un avant / après Weezevent car c’est la solu­tion que j’ai adop­tée d’emblée. A vrai dire je ne sais pas com­ment je ferais sans (pour gér­er les paiements, les inscrip­tions). Sincère­ment, quand on est entre­pre­neur en phase de lance­ment, c’est vrai­ment appré­cia­ble de dis­pos­er d’un tel out­il, fiable et rapi­de à met­tre en œuvre. Je peux alors con­cen­tr­er mon énergie sur le cœur de mon méti­er, ce qui fait ma valeur ajoutée pour les par­tic­i­pants, à savoir , les encour­ager à se lancer, leur trans­met­tre des infor­ma­tions et les aider à acquérir des com­pé­tences que ce soit en cui­sine ou en jar­di­nage.

W : Un con­seil à nos util­isa­teurs ? Pour l’utilisation de la plate­forme, le for­mu­laire, le e‑ticket … ?

J.K. : Je trou­ve qu’on se famil­iarise vite avec les fonc­tion­nal­ités et que l’aide en ligneest assez com­plète et très bien faite. En revanche si vous ne trou­vez pas de réponse ou que la for­mu­la­tion de l’aide en ligne ne vous par­le pas, n’hésitez pas à appel­er l’assistance télé­phonique. Je l’ai trou­vée très impliquée, claire et sym­pa­thique !

Atelier de cuisine aufouraumoulin.com
Ate­lier de cui­sine aufouraumoulin.com

W : Quels sont vos futurs pro­jets ? Evéne­ments à venir ?

J.K. : D’autres ate­liers sur des thé­ma­tiques dif­férentes mais tou­jours en lien avec l’alimentation durable, pour encour­ager les citadins act­ifs à manger plus végé­tal et plus local par exem­ple.

W : Un dernier mot (remer­ciement, mot sur votre pro­jet … ) ?

J.K. : Mer­ci à Weezevent d’exister. Je suis con­sciente que sans ce type de ser­vice, organ­is­er des ate­liers serait très chronophage et peut-être décourageant car gér­er les inscrip­tions et la bil­let­terie n’est pas ce que je préfère, loin de là. Je peux me con­cen­tr­er sur l’essentiel : ce que je fais de mieux et qui me plaît le plus. J’ai aus­si plus de temps pour touch­er un pub­lic plus large. Bref je suis très heureuse de vivre à une époque où l’ubérisation de cer­taines presta­tions per­met aux petits acteurs comme moi de se lancer, à moin­dres frais et à moin­dre dif­fi­culté. Cela con­tribue je pense à la dif­fu­sion de savoirs et de com­pé­tences qui sont utiles et prof­ita­bles à titre indi­vidu­el mais aus­si pour la col­lec­tiv­ité.

Un grand mer­ci à Jes­si­ca !

L’équipe Weezevent

Prof­itez-en pour relire l’interview de Lucie Thieule, cogérante de « Les Débrouil­lardes » : http://blog.weezevent.com/interview-de-lucie-thieule-cogerante-de-les-debrouillardes/

Partager cet article