Interview de Gabriel Massei, chargé de communication du festival La Nuit de l’Erdre 2016

Interview de Gabriel Massei, chargé de communication du festival La Nuit de l’Erdre 2016

Le festival La Nuit de l'Erdre

Weezevent : Pou­vez-vous vous présen­ter briève­ment à nos lecteurs ?

Gabriel Mas­sei :  La Nuit de l’Erdre est un fes­ti­val de musiques actuelles prenant place au Parc du Port-Mulon, dans la com­mune de Nort-sur-Erdre, à 25km au nord de Nantes. Depuis plusieurs édi­tions, le fes­ti­val a lieu le pre­mier week-end de juil­let, et con­serve les mêmes idéaux : deux jours de fête, avec une pro­gram­ma­tion éclec­tique pro­posant à la fois des têtes d’affiches inter­na­tionales et des décou­vertes locales, le tout à un prix raisonnable. Nous pou­vons pour cela compter sur plus de 900 bénév­oles, âme du fes­ti­val, dont un Con­seil d’Administration d’une trentaine de per­son­nes. Pour com­pléter l’équipe, l’association a engagé deux salariés à plein temps.

W : Pou­vez-vous nous décrire votre événe­ment : depuis quand et pourquoi existe-t-il ? Qui cible-t-il ? Souhaitez-vous dynamiser votre région ?

G.M. : Le fes­ti­val a célébré en 2016 sa 18ème édi­tion auprès de 34 000 con­vives de tous âges, provenant majori­taire­ment du Grand Ouest. Cha­cune des deux journées porte une con­no­ta­tion par­ti­c­ulière en ter­mes de pro­gram­ma­tion et donc de fréquen­ta­tion. La pre­mière journée se veut famil­iale, on y retrou­ve ain­si de nom­breuses généra­tions. La sec­onde est d’a­van­tage tournée vers le jeune pub­lic. Ini­tiale­ment, La Nuit de l’Erdre a vu le jour sur une seule soirée, sous la forme d’un con­cert, afin de dynamiser Nort-sur-Erdre et les com­munes alen­tours. Petit à petit, l’événement est devenu un fes­ti­val sur deux jours accueil­lant un pub­lic venant de tout le Grand Ouest, et même un peu plus !

W : Pourquoi avez-vous choisi Weezevent ? Quel était votre besoin ini­tial ?

G.M. : Le pre­mier con­tact avec l’équipe de Weezevent fut excel­lent. Nous avons par­ti­c­ulière­ment appré­cié leur approche sincère, dynamique, force de propo­si­tion et source de pré­cieux con­seils, mais surtout tou­jours pro­fes­sion­nelle et sym­pa­thique. Lors de l’édition 2015 du fes­ti­val, nous avons pour la pre­mière fois tra­vail­lé avec Weezevent pour la plate­forme d’invitations de notre vil­lage parte­naires, qui voy­ait le jour pour la pre­mière fois. Nous avions besoin d’une solu­tion sim­ple et pra­tique pour gér­er les dif­férents types d’invitations. Etant par­ti­c­ulière­ment sat­is­faits de cette plate­forme, nous avons étudié les autres solu­tions que pro­pose Weezevent et avons finale­ment décidé pour 2016 d’aller plus loin dans notre col­lab­o­ra­tion en tra­vail­lant égale­ment ensem­ble sur les volets bil­let­terie et con­trôle d’accès. En ce qui con­cerne la bil­let­terie, les argu­ments qui nous ont le plus décidé furent l’appropriation de la bil­let­terie à 100% (que ce soit pour la per­son­nal­i­sa­tion du mod­ule de bil­let­terie ou des visuels des bil­lets par exem­ple), les vire­ments ban­caires tous les quinze jours (qui sont un plus non nég­lige­able dans un secteur aus­si frag­ile que celui des fes­ti­vals), ou encore le con­fort des fes­ti­va­liers (qui n’ont pas besoin de créer de compte, et qui peu­vent réserv­er des bil­lets aux frais de loca­tion inférieurs à la con­cur­rence). Pour ce qui est des con­trôles d’accès, cela a été une évi­dence. En tra­vail­lant avec Weezevent sur la bil­let­terie, il nous sem­blait logique de pour­suiv­re avec les con­trôles d’accès. La présen­ta­tion des douchettes notam­ment nous a con­va­in­cu par leur sim­plic­ité d’utilisation en amont comme pen­dant l’événement.

W : Com­ment utilisez-vous Weezevent ? Com­ment notre solu­tion a‑t-elle répon­du à votre besoin ?

G.M. : Le back office du mod­ule de bil­let­terie est d’une clarté impres­sion­nante et tous les réglages se font de manière très intu­itive. En ces ter­mes, la solu­tion bil­let­terie de Weezevent nous a par­faite­ment con­quis. En plus de cela, nous avons pu créer tous nos tar­ifs facile­ment, éditer des visuels de bil­lets dis­tincts pour chaque type de bil­let, ou encore créer des for­mu­laires des­tinés aux acheteurs qui nous ont per­mis de col­lecter de nom­breuses infor­ma­tions utiles sur notre pub­lic. Nous avions déjà util­isé la plate­forme d’invitations l’année précé­dente, et elle a encore été un out­il pré­cieux en 2016. Cette solu­tion nous a per­mis de créer les dif­férents types de bil­lets de notre vil­lage parte­naires facile­ment. Les béné­fi­ci­aires ont eux aus­si beau­coup appré­cié la sim­plic­ité et l’efficience de cet out­il pour télécharg­er leurs bil­lets, les envoy­er ou con­sul­ter l’état de leur lot d’invitations. Pour les con­trôles d’accès, le sys­tème Weezevent a per­mis une mise en place rapi­de et sim­ple. De l’intégration des dif­férents codes-bar­res, à l’utilisation des douchettes durant l’événement, en pas­sant par l’import des don­nées des autres dis­trib­u­teurs, tout a très bien fonc­tion­né. La présence durant l’événement d’une per­son­ne de Weezevent a été égale­ment très appré­ciée, répon­dant à toutes les inter­ro­ga­tions, for­mant les bénév­oles, le tout avec le sourire.

Le festival La Nuit de l'Erdre 2016 - Crédit photo © Nicolas Leboeuf
Le fes­ti­val La Nuit de l’Er­dre 2016 — Crédit pho­to © Nico­las Leboeuf
Contrôle des accès - Crédit photo © Nicolas Leboeuf
Con­trôle des accès — Crédit pho­to © Nico­las Leboeuf

W : Qu’est-ce que cela vous a changé, amélioré ? Avant / Après ?

G.M. : Grâce à la solu­tion Weezevent, on sent vrai­ment que l’on s’approprie notre bil­let­terie. Absol­u­ment tout est paramé­tra­ble, et si l’on a un doute quel­conque, notre con­tact chez Weezevent a tou­jours été disponible pour trou­ver la solu­tion idéale. L’appropriation nous a per­mis de per­son­nalis­er à 100% nos bil­lets, et d’en faire ain­si de vrais sup­ports de com­mu­ni­ca­tion à part entière, en y inté­grant des infor­ma­tions, visuels ou logos dis­tincts selon les dif­férents types d’acheteurs. Pour les fes­ti­va­liers aus­si nous sommes ravis car ils n’ont pas à créer de compte au préal­able, et ils peu­vent béné­fici­er de tar­ifs com­por­tant des frais de loca­tion inférieurs à la con­cur­rence. Cet aspect nous avait vrai­ment séduit ini­tiale­ment et nous sommes très con­tents d’avoir pu faciliter les réser­va­tions de cette manière. Enfin, les vire­ments tous les 15 jours ont tout sim­ple­ment révo­lu­tion­né la vie de notre tré­sorière !

W : Qu’en est-il de l’auto-distribution ? Pourquoi avoir opté pour ce ser­vice ? Quels avan­tages en avez-vouz tiré ? 

G.M. : La per­son­nal­i­sa­tion du back-office et de l’ensemble du proces­sus de réser­va­tion de bil­let a été bien enten­du le point numéro 1 qui nous a con­va­in­cu de tra­vailler avec Weezevent. Ain­si, nous faisons absol­u­ment ce que nous voulons avec notre bil­let­terie, et pou­vons faire des retouch­es à tout moment en seule­ment quelques clics. Cela nous a per­mis une grande réac­tiv­ité auprès des fes­ti­va­liers. Nous avons égale­ment appré­cié la dis­cré­tion de Weezevent sur les dif­férents sup­ports.

W : Un con­seil à nos util­isa­teurs ? Sur l’u­til­i­sa­tion de la plate­forme, le for­mu­laire, le etick­et …?

G.M. : Nous ne pen­sions pas col­lecter autant d’informations sur les fes­ti­va­liers venus à La Nuit de l’Erdre en pro­posant des for­mu­laires fac­ul­tat­ifs à la fin de l’acte d’achat ! Nous con­seil­lons vive­ment à chaque organ­isa­teur de pren­dre le temps de con­cevoir un for­mu­laire pour chaque type de bil­lets, afin de mieux con­naitre son pub­lic. Grâce à la solu­tion Weezevent, la per­son­nal­i­sa­tion est totale, et il ne faut pas hésiter à inclure des infor­ma­tions sur les visuels des bil­lets de manière à en faire de vrais sup­ports de com­mu­ni­ca­tion. Ces con­seils nous avaient été don­nés ini­tiale­ment par Weezevent lors de notre ren­con­tre, et se sont avérés être très pré­cieux. Nous ne pou­vons que les trans­met­tre aux autres organ­isa­teurs !

W : Quels sont vos futurs pro­jets ? Evéne­ments à venir ?

G.M. : La Nuit de l’Erdre sera de retour en 2017 pour sa 19ème édi­tion. Le marathon d’organisation com­mence à voir le jour, et se lancera à plein régime dès la ren­trée de sep­tem­bre !

W : Un dernier mot ?

G.M. : Mer­ci !

Mer­ci à Gabriel et à toute son équipe !

L’équipe Weezevent

Prof­itez-en pour relire l’in­ter­view de Loïc Dar­ras, respon­s­able com­mu­ni­ca­tion et mar­ket­ing du club de hock­ey sur glace Tor­na­do Lux­em­bourg : http://blog.weezevent.com/interview-de-loic-darras-responsable-communication-et-marketing-du-club-de-hockey-sur-glace-tornado-luxembourg/

Partager cet article