EventBrite fait de l’ombre à Ticketmaster

La jeune pousse américaine EventBrite, permettant de créer des évènements et de vendre des tickets sur le Web, a opéré une levée de fonds de 50 millions de dollars.

Fondée en 2006, EventBrite per­met à tout inter­naute de créer une page Web pour l’organisation d’évènements« que ce soit une classe de pho­togra­phie, un con­cert, une con­férence ou une pièce de théâtre », explique l’entreprise sur son site.

La jeune pousse améri­caine pro­pose des pages  per­son­nal­is­ables en fonc­tion de la nature de l’évènement et facile à dif­fuser. Il est égale­ment pos­si­ble de pro­mou­voir l’évènement sur des sites de réseaux soci­aux et, surtout, de col­lecter l’argent des tick­ets ven­dus.

EventBrite, basé à San Fran­cis­co et co-fondé par le Français Renaud Vis­age, prévoit de ven­dre l’équivalent de 400 mil­lions de dol­lars en bil­lets cette année, près du dou­ble par rap­port à 2010.

Fort de cette lev­ée de fonds, EventBrite vise désor­mais plus haut, et souhaite pren­dre en charge l’organisation d’évènements et de spec­ta­cles plus impor­tants. Déjà, la start-up avait attiré l’attention l’été dernier en gérant la vente de 60 000 tick­ets pour le con­cert des Black Eyed Peas à Cen­tral Park.

Une crois­sance qui risque de faire de l’ombre à Tick­et­Mas­ter. Mais le P‑DG d’EventBrite dément : « Tick­et­Mas­ter n’est pas sur le même créneau que nous », indique Kevin Hartz.« Ils sont sur une niche, celle des évène­ments cul­turels et sportifs très impor­tants. »

EventBrite génère des prof­its en prenant une com­mis­sion de 2,5% sur le prix du bil­let ain­si que 99 cen­times de dol­lar par tick­et ven­du depuis son site. Pour les évène­ments gra­tu­its, EventBrite ne prend aucune com­mis­sion. Une start-up à suiv­re qui devrait faire des émules en France.

Source : www.itespresso.fr

 

Partager cet article