De l’intérêt pour l’organisateur de bien connaître les inscrits à ses événements

De l’intérêt pour l’organisateur de bien connaître les inscrits à ses événements

Lorsqu’on organ­ise un événe­ment, col­lecter des infor­ma­tions sur les spec­tac­teurs ou les par­tic­i­pants est trop sou­vent relégué au sec­ond plan alors que c’est pour­tant pri­mor­dial. Par­fois c’est par manque de temps, d’autres fois c’est  l’or­gan­isa­teur qui n’a pas de solu­tion facil­i­tant la col­lecte de ces don­nées. Mais le plus sou­vent c’est par igno­rance de la valeur de ces infor­ma­tions.

Atten­tion, il ne s’ag­it pas dans cet arti­cle de vous don­ner les clés pour mieux sur­veiller et fich­er vos clients, mais plutôt de soulign­er le temps et l’ar­gent que vous pour­riez économiser en util­isant de façon intel­li­gente les ren­seigne­ments four­nis par les par­tic­i­pants.
Au fait, mais en quoi ces infor­ma­tions sont-elles si pré­cieuses ?
 Vous pou­vez les ven­dre ? Et bien pas du tout, c’est illé­gal et surtout il faudrait con­naître un acheteur…
Non con­naître ses clients a de la valeur car cela per­met entre autres de mesur­er l’ef­fi­cac­ité d’une cam­pagne de com­mu­ni­ca­tion, de mieux cern­er sa zone de cha­lan­dise, de savoir les préférences et goûts des par­tic­i­pants… Bref tout un tas de don­nées très pécieuses pour tout organ­isa­teur qui se doit d’être à l’é­coute de son pub­lic et surtout qui doit com­pren­dre com­ment il se fait con­naître.
3 exem­ples d’in­for­ma­tions stratégiques à deman­der :
- Com­ment l’a­cheteur a‑t-il con­nu l’événe­ment ? (sous-enten­du quel sup­port de com­mu­ni­ca­tion est le plus per­for­mant)
- D’où vien­nent-ils ? (vos parte­naires publics seront friands de savoir que 90% des gens vien­nent de l’ex­térieur et réser­vent une cham­bre d’hô­tel…)
- Quelle option reti­en­nent-ils ? (ici, c’est la logis­tique qui est en ques­tion)
- A vos com­men­taires pour d’autres idées…
Ne soyez pas trop intrusifs
A ce titre, il est essen­tiel de jouer avec finesse sur la pos­si­bil­ité de ren­dre tel ou tel champs du for­mu­laire fac­ul­tatif ou oblig­a­toire. En effet, des champs oblig­a­toires risquent de rebuter cer­tains et donc de faire chuter vos inscrip­tions. En revanche, des champs fac­ul­tat­ifs moins intrusifs ne fer­ont pas chuter votre taux d’in­scrip­tion et vous per­me­t­tront tout de même de col­lecter de pré­cieuses infor­ma­tions. Bien évidem­ment cer­taines infor­ma­tions doivent être oblig­a­toires par­fois, on peut ain­si aisé­ment imag­in­er un événe­ment pour lequel l’or­gan­isa­teur souhaite avoir un numéro de portable afin de prévenir en cas d’an­nu­la­tion…
Bil­lets nom­i­nat­ifs ou non ?
Par facil­ité l’or­gan­i­sa­tion de l’événe­ment peut vouloir sim­pli­fi­er et rac­cour­cir le process d’achat en ne deman­dant pas le nom et le prénom de chaque par­tic­i­pant. En revanche, dans cer­tains cas (oblig­a­tion légale ou autre) il est néces­saire que chaque inscrip­tion soit nom­i­na­tive notam­ment pour le con­trôle des accès le jour de l’événe­ment (avec des bil­lets et tick­ets nom­i­nat­ifs).
Retrou­ver ces infor­ma­tions en un clic
Pour exploiter la richesse de ces don­nées, il faut pou­voir les retrou­ver facile­ment et les traiter aisé­ment pour sor­tir des sta­tis­tiques par exem­ple. Ain­si il faut s’as­sur­er que votre solu­tion per­met dans ce cas d’ex­porter en for­mat csv la liste com­plète des inscrits avec les don­nées ren­seignées afin de pou­voir les traiter sur excel notam­ment. Sans quoi ces don­nées n’au­raient pas de valeur.
La force du mail­ing
Dernier argu­ment pour finir de vous con­va­in­cre, il est essen­tiel de CAPITALISER sur vos inscrits. En effet, ce sera autant d’ef­forts et d’ar­gents en moins à dépenser pour touch­er de poten­tielles per­son­nes lors de votre prochain événe­ment. “Vous étiez là en 2010, décou­vrez notre nou­v­el événe­ment !”
Weezevent.com vous per­met de gér­er tous ces cas
En effet, notre ser­vice d’in­scrip­tion et de paiement en ligne per­met à l’or­gan­isa­teur de définir quelles infor­ma­tions il souhaite col­lecter, lesquelles d’en­tre elles sont oblig­a­toires ou fac­ul­ta­tives. Il peut aus­si définir si les for­mu­laires sont nom­i­nat­ifs et enfin for­muler des ques­tions per­son­nal­isées libres (la réponse est libre) ou fer­mées (l’in­scrit sélec­tionne une réponse pré-définie). Bien enten­du, toutes ces infos sont disponibles dans l’in­ter­face et en un clic pour une util­i­sa­tion sur excel.
Alors n’hésitez pas à tester cette option et à nous faire votre retour.
Partager cet article