Créer son entreprise c’est comme accoucher, enfin je suppose…

Un jour on sent que c’est le moment et faut fon­cer!
Brain­stormer ou s’ac­cou­pler devient alors le pas­sage obligé.
Et pour cela c’est mieux d’être en équipe et entouré.
Quoi qu’il en soit, on se lance dans un sacré pro­jet qu’on peut dif­fi­cile­ment arrêter.
Le pro­jet doit alors matûr­er et bébé pouss­er.
Rapi­de­ment on se trans­forme, le ven­tre s’ar­rondit pour les unes, et pour les autres il com­mence à se nouer.
D’ailleurs pour le monde extérieur, on porte un pro­jet comme une femme porte un bébé.
On com­mence alors à se pro­jeter : on cherche un nom, on prévoit sa crois­sance et on pré­pare son arrivée.
Pour cela mieux vaut avoir un peu d’ar­gent pour s’équiper, ou des Busi­ness Angels pour financer.
D’un côté on installe sa société dans une cou­veuse d’en­tre­prise, de l’autre on pré­pare la cham­bre du bébé.
Mais faut pas se leur­rer car c’est pas gag­né, imma­triculer sa société c’est aus­si long que d’ac­couch­er.
Et en même temps ce n’est que le début, les pre­miers pas, reste le tra­vail à effectuer.

Partager cet article