Billetterie et préventes de One Man Show

L’asso­ciation cultu­relle et de loisirs de Saint-Martory organise deux one man show le samedi 27 Mars 2010. Pour leur billett­terie, ils ont retenu weezevent, celle-ci est d’ailleurs intégrée à leur site Internet qui renvoie vers le mini-site proposant de s’ins­crire en ligne.

Au programme :

Première partie :
KEVIN, un artiste bourré de talent qui a créé son propre spectacle et s’est déjà produit, en ouverture de Nicolas Canteloup, des cheva­liers du Fiel et également à l’OLYMPIA.
Il présentera : 20 balais et des poussières.
C’est l’aventure d’un jeune homme de 18–20 ans tout juste titulaire du B.A.C, que l’édu­cation nationale lance (un peu trop fort) dans la vie active. Il y découvre la dure réalité (à mourir de rire par son absurdité), il nous parle de ses diffi­cultés à trouver un emploi, de son professeur diplômé de philo­sophie (de comptoir seulement), de son collègue Marco supporter de football à plein temps, de rugby, de filles, de sa peur d’être père… Ajouter à cela un zeste de politique, d’actualité et vous obtenez un savoureux mélange d’humour et de bonne humeur.

Un extrait de son spectacle :
http://www.dailymotion.com/video/x8x2rp_kevin-perez-fait-son-show-a-millau_creation

Seconde partie :
Tous les jours, programmé sur les ondes de « Rire et Chansons » dans les nouveaux Talents du Rire (Il a participé aux « Sérénis­simes de l’Humour » avec Rire et Chansons, le 28 et 29 Mars 2009). TERRY joue réguliè­rement en première partie de vedettes comme Patrick SEBASTIEN, Anne ROUMANOFF, Roland MAGDANE, Pierre DOUGLAS, Michel BOUJENAH…
Il présentera : J’adore quand il y a un malaise !
Dans ce nouveau spectacle, Terry prend de bonnes résolu­tions et décide de partir du bon pied pour cette année… Il arrête de fumer ! Très facile puisqu’il n’a jamais commencé. La tendance est à la crise ? Il arrête de ne pas gagner assez d’argent…de délires surréa­listes en brillantes digres­sions autour de la presse people ce spectacle au ton percutant est un véritable délice. Le texte est construit pour que chacun d’entre nous prenne conscience de ses propres travers. « J’adore quand il y a un malaise est une succession de scènes de vie quoti­dienne peintes avec brio et criantes de réalisme.

Partager cet article