Billetterie et préventes de One Man Show

L’association culturelle et de loisirs de Saint-Martory organise deux one man show le samedi 27 Mars 2010. Pour leur billettterie, ils ont retenu weezevent, celle-ci est d’ailleurs intégrée à leur site Internet qui renvoie vers le mini-site proposant de s’inscrire en ligne.

Au programme :

Première partie :
KEVIN, un artiste bourré de talent qui a créé son propre spectacle et s’est déjà produit, en ouverture de Nicolas Canteloup, des chevaliers du Fiel et également à l’OLYMPIA.
Il présentera : 20 balais et des poussières.
C’est l’aventure d’un jeune homme de 18–20 ans tout juste titulaire du B.A.C, que l’éducation nationale lance (un peu trop fort) dans la vie active. Il y découvre la dure réalité (à mourir de rire par son absurdité), il nous parle de ses difficultés à trouver un emploi, de son professeur diplômé de philosophie (de comptoir seulement), de son collègue Marco supporter de football à plein temps, de rugby, de filles, de sa peur d’être père… Ajouter à cela un zeste de politique, d’actualité et vous obtenez un savoureux mélange d’humour et de bonne humeur.

Un extrait de son spectacle :
http://www.dailymotion.com/video/x8x2rp_kevin-perez-fait-son-show-a-millau_creation

Seconde partie :
Tous les jours, programmé sur les ondes de « Rire et Chansons » dans les nouveaux Talents du Rire (Il a participé aux « Sérénissimes de l’Humour » avec Rire et Chansons, le 28 et 29 Mars 2009). TERRY joue régulièrement en première partie de vedettes comme Patrick SEBASTIEN, Anne ROUMANOFF, Roland MAGDANE, Pierre DOUGLAS, Michel BOUJENAH…
Il présentera : J’adore quand il y a un malaise !
Dans ce nouveau spectacle, Terry prend de bonnes résolutions et décide de partir du bon pied pour cette année… Il arrête de fumer ! Très facile puisqu’il n’a jamais commencé. La tendance est à la crise ? Il arrête de ne pas gagner assez d’argent…de délires surréalistes en brillantes digressions autour de la presse people ce spectacle au ton percutant est un véritable délice. Le texte est construit pour que chacun d’entre nous prenne conscience de ses propres travers. « J’adore quand il y a un malaise est une succession de scènes de vie quotidienne peintes avec brio et criantes de réalisme.

Partager cet article