Ambush ou Guerrilla Marketing

Les défini­tions qui suivent viennent de WIKIPEDIA

L’ambush marketing (angli­cisme signi­fiant litté­ra­lement « marketing en embuscade ») est l’ensemble des techniques de marketing utilisées par une marque ou une entre­prise pour se rendre visible lors d’un événement, mais sans avoir versé l’argent néces­saire à ses organi­sa­teurs pour en devenir sponsor officiel et pouvoir y associer son image. L’un des exemples les plus communs est l’achat de panneaux publi­ci­taires aux abords de l’événement avec un visuel reprenant la théma­tique de celui-ci. Le but principal de l’ambush marketing est d’obtenir les bénéfices d’un parte­nariat, en termes de notoriété et d’image, sans en subir les coûts.

Le terme Guerrilla marketing a été lancé par le livre éponyme de Jay Conrad Levinson, publié en 1984. Il décrit un marketing non confor­miste à petit budget. Le terme est passé dans le langage pour décrire aussi les méthodes non conven­tion­nelles de marketing. Le guerrilla marketing s’appuie sur des techniques tel que le street marketing et le marketing viral. Pour atteindre des résultats satis­fai­sants, il faut faire appel à des stratégies suffi­samment innovantes et peu onéreuses, à la créativité et à l’originalité.

L’exemple de Weezevent lors d’Heavent 2008 (http://www.heavent-expo.com/)

1. 3.000 cartes de crédits aux couleurs de Weezevent glissées dans les poignées des voitures garées, coût 150 euros.

2. Peinture tempo­raire devant le Palais des Congrés où les visiteurs et exposants attendent les navettes, coût 50 euros.

Ce fût également l’occasion de rencontrer une société concur­rente allemande qui exposait, et de discuter avec leur équipe pour prendre la tempé­rature de leur côté et notamment échanger sur leur approche de commer­cia­li­sation comparée à la nôtre. Comme je leur disais, la concur­rence est saine et permettra de développer un plus gros gâteau pour tout le monde, car le travail d’évangélisation sera alors partagé et l’innovation renforcée.

Partager cet article