Aguichetfermé, ou les enchères de la billetterie

Lancé officiel­lement le 6 décembre, Aguichet­fermé, est un nouveau portail qui permet aux specta­teurs de se procurer des places pour assister aux événe­ments les plus solli­cités du moment : concerts complets, grands événe­ments sportifs nationaux  et inter­na­tionaux, accès aux spectacles en VIP, avant-premières de cinéma…

Selon les événe­ments, les places sont accom­pa­gnées d’offres premium comme l’accès aux coulisses ou le droit d’assister à une séance de dédicaces privée par exemple.

L’offre de Aguichet­fermé repose sur un système d’enchères et de crédits. Ainsi afin d’acheter une place il faut d’abord se procurer un certain nombre de crédits. Plusieurs packs sont dispo­nibles. Une fois inscrit et les crédits acquis, il suffit de cliquer sur l’offre en question afin de réserver ses places (les ventes s’effectuent toujours par paires).

Les enchères commencent à 0 € et, chaque réser­vation fait augmenter le prix de vente de 0,01€. Le compte a rebours est alors lancé. Celui-ci a une durée moyenne de 10h et prend ainsi généra­lement fin vers 20h. L’idéal est donc d’attendre le dernier moment pour faire une réser­vation et tenter d’obtenir sa place, sans craindre une impor­tante augmen­tation du prix ultérieure.

Deux options se dessinent alors pour acquérir une place :

  • Si vous êtes le dernier enché­risseur lorsque le compte à rebours est écoulé, vous remportez le droit d’acheter les places au prix affiché.
  • Si le prix de la place atteint le plafond maximal (prix public), la vente s’arrête et le dernier des enché­ris­seurs remporte le droit d’achat.

Dans les deux cas, les gagnants se font rembourser les crédits utilisés. Les avants et avants-avants derniers enché­ris­seurs récupèrent respec­ti­vement 5 et 3 crédits. Le reste des « joueurs » perdent, eux, la totalité des crédits engagés.

Afin de proposer ce service, la plate­forme a conclu plusieurs parte­na­riats avec des fournis­seurs et produc­teurs à l’image de l’Olympia, du Grand Rex ou encore de Juste pour Rire, pour n’en citer que quelques uns. L’idée de départ est de proposer une vente par jour. Aguichet­fermé achète donc au préalable 4 à 6 places par événement avant de les mettre en ventes sur son site.

Fondée par 6 associés passionnés par le monde du spectacle et de la culture, la start-up compte se rémunérer en tablant sur un certain nombre de crédits achetés et dépensés mais non remboursés.

Pour l’heure, seule près d’une soixan­taine d’utilisateurs se sont inscrits sur la plate­forme, l’occasion donc de faire de très très belles affaires, avant que ce nouveau service ne gagne en notoriété.

Source : www.frenchweb.fr

Partager cet article