Rencontrez Kevin qui rejoint Weezevent pour développer l’activité en Ontario

Rencontrez Kevin qui rejoint Weezevent pour développer l’activité en Ontario

Ren­con­trez Kevin Mac, le nou­veau Res­pon­sable des ventes régio­nal en Onta­rio !

Salut Kevin, et bienvenue ! Peux tu te présenter ?

Je m’appelle Kevin Mac, j’ai gran­di à Toron­to. J’ai un peu plus de 4 ans d’expérience dans le busi­ness deve­lop­ment et en tant qu’account mana­ger. J’aime tra­vailler dans un envi­ron­ne­ment qui bouge et qui est actif c’est pour­quoi je pense pou­voir mettre mes com­pé­tences, mon expé­rience tech­nique, et ma capa­ci­té à résoudre les pro­blèmes de manière créa­tive au ser­vice de Wee­zevent.

Qu’est ce que tu faisais avant de venir chez Weezevent ? Et comment nous as tu connu ?

Je tra­vaillais dans l’industrie du mar­ke­ting et de la vente pen­dant plus de 4 ans, où je fai­sais du busi­ness deve­lo­pe­ment et de l’account mana­ge­ment. J’ai connu Wee­zevent lorsque je cher­chais des places pour l’événement Juste pour Rire.

Quel est ton rôle au sein de l’entreprise ?

Je suis le Res­pon­sable des Ventes régio­nal en Onta­rio pour Wee­zevent. Mon rôle est de faire de la pros­pec­tion mais aus­si d’identifier et d’accompagner de nou­veaux clients dans cette région.

Comment se passent tes premiers jours ? Et comment pourrais tu décrire le marché Canadien ?

Mes pre­miers jours se passent bien, j’apprends beau­coup de choses au sujet de l’entreprise et du sec­teur en géné­ral. Le mar­ché Cana­dien a beau­coup de poten­tiel aux vues des nom­breux fes­ti­vals et évé­ne­ments qui s’y déroulent tous les ans.

Selon toi, quel est le point fort de Weezevent par rapport à ses concurrents ?

Je pense que Wee­zevent a les taxes de billet­te­ries les moins chères si l’on regarde les concur­rents. De plus, notre pla­te­forme est vrai­ment facile d’utilisation et ins­tinc­tive pour les clients.

A ton avis, quel va être le principal challenge de Weezevent au Canada ?

Je pense que le prin­ci­pal chal­lenge de Wee­zevent sera sa capa­ci­té à péné­trer de nou­veaux mar­chés. Pour le moment, l’entreprise n’a pas la même visi­bi­li­té que ses concur­rents au Cana­da, mais je suis confiant et je pense que cela va être ame­né à chan­ger au cours des pro­chains mois.

Merci beaucoup d’avoir répondu à nos questions ! Quelque chose à ajouter pour conclure ?

Je suis très exci­té à l’idée de tra­vailler pour une entre­prise avec autant de poten­tiel. Je suis impa­tient de voir Wee­zevent deve­nir une réfé­rence en Onta­rio !

Retrouvez nos autres interview :

Laurent Klunge, nou­veau coun­try mana­ger en Suisse

 

Partager cet article